Tour cycliste du Mali : Ça repart de plus belle

Depuis 2010, la compétition n’a pu être organisée, la faute à la crise sécuritaire que notre pays a traversée et continue encore de vivre

Le coup d’envoi officiel de la 7ème édition du Tour international du cyclisme du Mali a été donné le mercredi 1er février dernier sur le Boulevard Abdel Aziz Bouteflika, entre le siège de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCAO) et celui du sponsor officiel de cette compétition sportive : la Sotelma-Malitel.

Cette 7eme édition du Tour du Mali, est une compétition de cyclisme organisée conjointement par le Comité national olympique et sportif du Mali, le ministère des Sports et la Fédération malienne de cyclisme, sous l’égide des règlements de l’Union cycliste internationale (UCI).

Depuis 2010, la compétition n’a pu être organisée, la faute à la crise sécuritaire que notre pays à traversée et continue encore de vivre.

C’est tôt le mercredi matin que le Directeur commercial de Malitel, Drissa Boubou Sidibé, a soulevé le drapeau du coup d’envoi symbolique de cette édition du Tour du Mali dénommé Tour de la paix.

Ils étaient 40 cyclistes, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée Konakry, du Sénégal, du Maroc et de trois équipes du Mali, accompagnés de leurs staffs techniques à prendre le départ pour la première étape réelle devant le poste de péage de Kati. Les 40 concurrents devaient parcourir pour cette première étape, une distance de 169 Km, à partir du poste de péage de Kati au siège de l’ADEMA à Kita. Ce tronçon jalonné de trois points chauds (Kassaro à 90 Km, Sebekoro à 103 Km, et Badinko à 130 Km) et de 56 ralentisseurs a été remporté par Birama Coulibaly du Mali. Il était suivi par trois autres Maliens. Le maillot du point chaud est revenu à un Marocain, pendant que le jaune et celui du meilleur malien sont revenus à Birama Coulibaly.

Après avoir donné le coup d’envoi officiel, le Directeur commercial de Malitel, Drissa Boubou Sidibé, au micro des journalistes présents, a dit toute la fierté qui l’anime du fait que sa société soit le sponsor officiel du comité national olympique. En ce sens que Malitel est aussi le sponsor de toutes les fédérations qui sont affiliées au comité. Pour le Directeur commercial de Malitel, ce sponsoring a été initié depuis plusieurs années et il a permis au Comité olympique national et les fédérations affiliées d’avoir des compétitions régulières.  Le départ ce matin de cette 7eme édition du tour cycliste du Mali en est la meilleure illustration. « Naturellement Malitel ne pouvait pas être en reste parce que nous sommes le sponsor officiel », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le Président de la Fédération malienne du cyclisme, Amadou Togola fonde beaucoup d’espoirs sur cette compétition qui a connu un long moment d’interruption « pour nous cyclistes, c’est vraiment notre contribution aux efforts de paix. Je suis comblé parce que ça va être une très belle compétition qui nous donnera droit à des très belles empoignades. Nous sommes à la première étape et je demande à tout le monde d’être serein et de faire en sorte que le reste se déroule dans les meilleures conditions possibles »

Rappelons que cette compétition est repartie en cinq étapes sur une distance totale de plus de 700 km. Dores et déjà la course reprend ses droits, avec la troisième étape sur une distance de 130 Km entre Koumantou et Sikasso.Nous reviendrons sur le résultat final de la compétition dans nos prochaines éditions.

Mohamed Naman Keita


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here