Grève illimitée de la magistrature : Les Magistrats ne sont plus d’accord entre eux

Les leaders du Syndicat Autonome de la Magistrature (SAM) et celui Libre de la Magistrature (SYLIMA) ont convoqué une assemblée générale extraordinaire d’information et de sensibilisation à l’endroit de leurs membres. Cela pour répondre à la déclaration de suspension de la grève illimitée, lue à la télévision nationale par Cheick Mohamed Chérif Koné.

L’assemblée générale extraordinaire a regroupé une centaine de magistrats. Elle était coprésidée par AliouBadraNanacassé etSiaka Coulibaly, respectivement vice-président du SAM et président du SYLIMA.
Les présidents des deux syndicats se sont entretenus avec la Presse. Ils estiment que la grève illimitée est maintenue et que la déclaration faite par Chérif Koné est nulle et de nul effet.
Pour AliouBadraNancassé, l’ex-président du SAM avait d’ailleurs verbalement démissionné le jeudi 2 février devant la commission de bon office mise en place pour les négociations. A ses dires, cette déclaration de démission a été faite devant le président de la Cour Constitutionnelle, celui de la Cour Suprême, du représentant de l’AMDH et des religieux.
Il estime ne pas comprendre comment après cette démission, Cherif Koné est allé lire une déclaration à l’ORTM au nom du SAM. Pour preuve, il déclare que Chérif Koné, a envoyé le soir du jeudi 2 février 2017, son garde du corps récupérer toutes ses affaires dans son bureau du SAM, et qu’il a apporté même son tapis de prière avec lui.
C’est alors, que Nanacassé ajoute que cette déclaration n’engage aucunement le SAM et qu’il ne comportait d’ailleurs pas le cachet du syndicat en question.
Il a réfuté les déclarations du ministre de la justice qui avait estimé à la télévision nationale que les magistrats demandent une augmentation de 650 pour cent. Il estime que les magistrats demandent une augmentation de 25 pour cent sur les salaires en 2017 et 25 pour cent pour l’année prochaine.
Quant à Siaka Coulibaly, il dira que la sortie médiatique du ministre de la justice, garde des sceaux a manqué son objectif qui est de diviser pour mieux régner.
A l’issue de cette rencontre, les magistrats présents ont décidé à l’unanimité de confier la présidence du SAM, au vice-président AliouBadraNanacassé en attendant la tenue très prochainement du congrès.
Bandiougou BOUARE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here