Grand banditisme : le Camp 1 de la Gendarmerie réalise un grand exploit

Suite à une plainte d’un Algérien, la gendarmerie du camp, a découvert une affaire d’escroquerie portant sur 50 000 dollars US, soit 30 millions Fcfa. La tête du réseau est un certain Ould Mohamed Mahamoud Oumar qui est tombé dans les filets des gendarmes du Camp I, le 26 janvier dernier. Il s’agit en fait d’une famille de gangsters, dont le père, Ould Mohamed, était activement recherché par les services de renseignements.
Le grand coup de filet est venu prouver un fait : le Camp 1 de la gendarmerie est au cœur de la lutte contre le grand banditisme dans la capitale où les hommes du Commandant Adama Mariko, sont beaucoup sollicités, le plus souvent après des plaintes déposées par des victimes. En interpellant le sieur Ould Mohamed Mahamoud Oumar, ce jour 26 janvier 2017, les gendarmes Maliens étaient bien loin d’imaginer que c’est un réseau international qu’ils venaient ainsi de démanteler. Les faits se sont déroulés à l’Aéroport international Modibo Keïta de Bamako où un Algérien a été victime de deux escrocs (Bassam et Mahamoud Oumar) dans une affaire d’achat d’une pierre précieuse.
Les deux escrocs se fait passer pour des douaniers. Usant de cette usurpation de titre, ils ont réussi à soutirer à leur victime la somme de 50 000 dollars US, soit 30 millions Fcfa. Leur erreur ! La victime a eu le réflexe de photographier le passeport de Bassam et filmé une partie de leur conversation au moyen de son propre téléphone. Ce sont ces pièces à conviction qui ont permis aux éléments du Camp 1 de mener leurs investigations en se faisant aider par un agent du fret de l’Aéroport.
De maquis en maquis, les enquêteurs sont parvenus, finalement, à localiser les escrocs au niveau de la boite de nuit Ibiza. Ils (les bandits) avaient été trouvés conduisant deux grosses voitures avec au fond des macarons de l’Assemblée nationale, ce faisant ainsi passer pour des députés. Les gendarmes ont suivi les deux véhicules jusqu’à leur destination : une grande villa sise à Kalaban où les bandits avaient trouvé une planque. Après avoir identifié le domicile, l’opération a été lancée pour appréhender les escrocs.
Dans un premier temps, six personnes ont été interpellées dont Ould Mohamed Mahamoud Oumar qui serait le cerveau de la bande. Après les enquêtes, trois personnes ont été élargies parmi le groupe. Lors de cette opération, plusieurs objets ont été saisis : 5 millions de faux dollars US, soit 3 milliards de Fcfa, une soixantaine de téléphones portables de différentes marques, des fausses plaques d’immatriculation, des tenues de la Douane et de la Police, des macarons de l’Assemblée nationale. S’y ajoutent plusieurs faux cachets parmi lesquels ceux du Directeur Général de la Douane et du Procureur général de la République et de nombreuses voitures de luxe.
Après avoir reconnu les faits, Ould Mohamed Mahamoud Omar, a dénoncé son propre père comme étant le véritable chef de file de cette organisation criminelle. Il a confié aux gendarmes que ce dernier soufre d’insuffisance rénale et qu’il se trouve, actuellement, en Egypte pour des soins médicaux. La gendarmerie entend pousser ses enquêtes afin de mettre la main sur tous les membres de ce réseau dont la nationalité n’a jusque là pu être établie, car ils disposent de plusieurs passeports : algériens, libanais, libyens, maliens …
Amadou Kouyaté

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here