Lutte contre le paludisme et les maladies tropicales négligées : Les acteurs des trois pays se penchent sur la question à Bamako

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet régional ‘’Paludisme et maladies tropicales négligées au Sahel’’ (P/MTN), l’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS) tient, depuis hier lundi 6 février, à l’Hôtel Salam, une réunion de deux jours sur la planification conjointe des activités.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le Secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Bakary Diarra, en présence du Directeur général adjoint de l’OOAS, Dr Laurent Assogba et du représentant de la Banque mondiale au Mali.

Dans son allocution introductive, le Directeur général adjoint de l’OOAS, a exprimé toute sa gratitude au ministre de la Santé et de l’Hygiène publique du Mali pour ses efforts en faveur de la lutte contre le paludisme et les maladies tropicales.

A ses dires, le P/MTN comporte trois composantes, dont celle relative à l’amélioration de la collaboration régionale à travers la mise en œuvre des interventions transfrontalières harmonisées et coordonnées pour de meilleurs résultats dans tous les pays, « le projet comporte des interventions nationales qui seront mises en œuvre par les pays et une dimension régionale de coordination et de mise en œuvre d’activités régionales, sous la responsabilité de l’OOAS », a-t-il ajouté.

Ces interventions concernent entre autres des réunions des comités transfrontaliers, des activités transfrontalières, des campagnes synchronisées de Chimio-prévention du paludisme saisonnier (CPS) et de distribution de masse des médicaments (DDM) contre les maladies tropicales négligées (MTN). S’y ajoutent des ateliers d’évaluations et d’échanges d’expériences sur les campagnes, les réunions du Comité de pilotage régional, les supervisions et suivi des activités du projet.

A sa suite, le Secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Bakary Diarra,  s’est réjoui de la tenue de cette réunion annuelle au Mali. Selon lui, le paludisme est l’un des problèmes de santé publique dans notre pays et dans le Sahel. Et de poursuivre que la lutte contre les maladies tropicales reste encore une priorité dans notre sous-région, « cette lutte permet de combattre l’extrême pauvreté afin de promouvoir l’émergence de nos différents Etats », a-t-il précisé.

Avant de rassurer que toutes les pistes seront explorées pour avoir l’adhésion de tous les acteurs, « toutes les activités impliquent multiples acteurs des trois pays et des PTF intervenant dans le domaine du paludisme et des MTN. Il apparaît donc indispensable  que ces acteurs se réunissent pour déterminer les activités à réaliser, planifier conjointement ces activités afin de renforcer la collaboration transfrontalière pour une meilleure coordination et efficience dans la mise en œuvre du projet », a-t-il soutenu.

D’après Dr Bakary Diarra, cette réunion permet d’évaluer la mise en œuvre des recommandations de la précédente réunion de planification conjointe, « elle vise également l’organisation de campagnes synchronisées de Chimio-prévention du paludisme saisonnier et de distribution de masse de médicaments ainsi que le renforcement de l’appropriation par les acteurs des activités de gestion des déchets biomédicaux dans le cadre du projet », a-t-il conclu.

Il convient de noter que le P/MTN couvre trois pays sahéliens membres de la CEDEAO notamment le Burkina Faso, le Mali et le Niger.

Mama PAGA


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here