Ministère des sports : Quand les performances et les succès sportifs de Housseini Amion Guindo font des jaloux

75

Si l’année 2016 a été marquée par des polémiques interminables dans les domaines politiques et sécuritaires, force est de reconnaitre que sur le plan sportif, elle a enregistré des performances considérables comme ce fut en 2015. Tout cela a été possible grâce à la gestion méthodique, au management, au sens de l’écoute et au savoir faire d’un homme en la personne du ministre des sports, Housseini Amion Guindo.

Nommé ministre des sports en 2014, Housseini Amion Guindo avait la lourde tâche de hisser l’ensemble des disciplines sportives du pays. Profitant de ses nombreuses expériences acquises dans le domaine sportif et particulièrement dans le football (à noter qu’il est fondateur d’un club de football et fut membre de la fédération malienne de football sous l’ère Salif Keita de 2005 à 2009), Housseini Amion Guindo n’a pas eu de peine à mettre en place ses plans de stratégie pour hisser le sport malien depuis son arrivée. Du coup les performances sportives enregistrées en 2016 ne ont pas surprenantes grâce à la gestion méthodique, au management, au sens de l’écoute et surtout au savoir faire du ministre Guindo. Et le pays a été fièrement représenté dans plusieurs disciplines sportives sur le plan international en témoignent des nombreuses médailles glanées par les jeunes sportifs. Ainsi en football, le Mali a obtenu la médaille d’argent au Championnat d’Afrique des nations joué au Rwanda. En Basket, le sacre des U-18 filles au Caire (Egypte) sans oublier la belle participation des équipes nationales cadettes filles et garçons à la coupe du monde à Saragosse(Espagne). En Kung Fu Wushu, le Mali a décroché 5 médailles d’or à la 3e édition du championnat Ouest Africain à Lomé(Togo). En Karaté, le Mali a décroché 18 médailles d’or au championnat d’Afrique des Cadets, Juniors et Espoirs de la Zone II à Bamako (Mali). En Natation, le Mali a décroché 4 médailles d’or à la 5e édition du championnat d’Afrique de la Zone II au Sénégal. Et enfin en Rugby, le Mali est devenu premier à la coupe d’Afrique à VII à Lomé (Togo). Aussi le département des sports sous la houlette de Housseini Amion, à travers ses partenaires a obtenu 400 bourses d’études sportives  repartis entre le Venezuela (150), l’Algérie (150) et Cuba(100). Cette dynamique se poursuit en 2017 car elle sera riche en compétition. Ainsi en football, le Mali sera présent à la Coupe d’Afrique des nations dans les trois catégories (Cadets, Juniors et Seniors). La participation du Mali aux jeux de la Francophonie prévus à Abidjan (Cote- d’Ivoire). En basket les équipes nationales Dame et Junior Garçon seront présent respectivement à l’Afro-Basket au Mali et à la Coupe du monde en Egypte. Malheureusement au lieu d’être félicité et encouragé par l’ensemble des amateurs sportifs du pays, ces performances et ses succès enregistrés font des jaloux et des ennemis tapis dans l’ombre. Ces performances et succès enregistrés en 2016 ne sont que la suite logique de celles enregistrées en 2015.  Une chose est claire on peut dire que le président de la république, Ibrahim Boubacar Keita a eu raison de faire confiance à Housseini Amion Guindo et non moins président de la Convergence pour le Développement du Mali(CODEM), quatrième force politique au Mali pour diriger le sport malien car conscient que le sport demeure le moyen sur de cohésion sociale et de rapprochement entre les peuples et  l’ensemble de tous les maliens en particulier. Mais les détracteurs du ministre Guindo pardon du sport malien ne comprennent ça.

  Abdoul Bah


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here