50 eme session ordinaire du comité exécutif de l’ACNOA: Le Mali honoré

La salle de conférence de l’hôtel Azalai Salam a abrité du 03 au 4 Février, la réunion de la 50ème session ordinaire du comité exécutif de l’ACNOA. La rencontre était placée sous la présidence de la première Dame du Mali Mme Keita Aminata Maïga en présence du Ministre des Sports du Mali M Housseyni Amion Guindo, de l’intendant général M. Lassana Palenfo président de l’ACNOA et de Habib Sissoko président du comité olympique du Mali.
L’objectif de ces deux jours de rencontre était d’échanger sur le rapport des sept zones, mais aussi de faire le bilan de l’année écoulée et de faire des propositions pour l’année en cours.
Le président du comité national olympique du Mali M. Habib Sissoko, se réjouit de la tenue de cette rencontre au Mali. Pour lui, cette rencontre est une marque de confiance et d’amitié. Il se dit reconnaissant dans la mise en place de la politique de l’ACNOA. Il ajoutera que l’ACNOA se confirme comme un modèle de coopération dynamique et positive dont l’Afrique olympique et sportive devrait être fière.
L’intendant général M. Lassana Palenfo dira que la ténue de cette session marque une solidarité sportive auprès du Mali qui est à la sortie d’une crise. L’ACNOA contribue beaucoup au développement humain à travers le sport qui est un facteur d’épanouissement en général et en particulier les jeunes. Selon lui, le sport contribue au développement social et économique de toutes personnes d’un pays. Il peut également être un facteur de création d’emploi. M Palenfo ajoutera que le Mali est un bon élève de l’ACNOA d’Afrique en particulier mais aussi sur le monde. Le sport est un vecteur de communication et un instrument puissant pour les Etats dans l’atteinte de leur politique de développement.
De sa part, le ministre des sports M. Housseyni Amion Guindo disait que nul ne doute de l’importance et du rôle de l’ACNOA dans le développement des sports. L’ACNOA s’est distingué au fil des années comme la vitrine des sports en Afrique.
A la clôture des travaux, l’intendant général M. Lassana Palenfo soulignera que le budget de l’ACNOA est revu en hausse de 18% sur le plan quadriennal et l’année en cour. Il se dit satisfait des performances de nos athlètes aux jeux olympiques de Rio. Selon lui, l’ACNOA est en train de tout faire pour mettre les athlètes et leur encadrement dans les meilleurs conditions de vie et de travail et cela à travers des formations et interne, externe et l’octroi des bourses. Il dira que l’Afrique est le premier pays au Monde à créer des centres olympa avec une 50tne dont deux est au Mali (Markala et Banankabougou). L’objectif de ces centres est d’inviter les jeunes à pratiquer le sport mais aussi de les former dans d’autres disciplines.
En dehors des sports l’ACNOA contribue à travers les centres Olympia à des activités génératrices de revenus. Ces activités se différencient en fonction des lieux des centres qui permettent aux centres d’avoir une autonomie financière et de s’autogérer. Activités génératrices de revenus permet de créé d’emploi aux jeunes mais faciliter la réintégration et réinsertion des athlètes frapper la fleur de l’âge ou d’autres cas de force majeurs.
Il ressort de ces échanges qu’aux regards du travail bien fait, et à la demande de ces paires que l’intendant général Lassana Palenfo se porte candidat à sa propre succession avec comme directeur de campagne le président de du comité olympique du Mali M. Habib Sissoko.
Boubacar Wagué

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here