Ami Kane : «L’opération ‘’Malitelda’’ entre dans la sécurisation du District de Bamako»

Suite aux tollés suscités par la démolition des kiosques de ‘’Malitelda’’, Mme le Gouverneur du District de Bamako donne sa version des faits. Cette opération est menée dans le cadre de la sécurisation de la ville de Bamako.

Le Gouvernorat du District a abrité une conférence de presse, le mardi dernier, dans l’après midi. Animée Par Mme Sacko Aminata Kane, communément appelée Ami Kane, visait à éclairer les lanternes des Bamakois sur l’opération de déguerpissement qui a touché l’espace compris entre la Direction de Malitel et le mur du Carrefour des Jeunes connu sous l’appellation de ‘’Malitelda’’.

Cette opération a fait l’objet de commentaires de tous genres venant de certains individus qui criaient haro sur Mme le Gouverneur pour l’avoir mené en catimini. Au cours de cette rencontre avec la presse, la principale accusée a battu en brèches ces accusations qu’elle qualifie de non fondées dans la mesure où le Gouvernorat aurait mené une campagne large de sensibilisation avec la Mairie de la CIII et les occupants des lieux.

L’espace dit ‘’Malitelda’’ est devenu un nid de voleurs, malfrats de tout acabit qui menaient leur sale besogne aux dépens des paisibles citoyens.

« Je m’inscris en faux face aux propos affirmant que les occupants des lieux n’ont pas été informés au préalable de cette opération. J’ai écrit des lettres aux occupants, instruit à la Mairie de la CIII de tout faire pour les dégager des lieux dans un délai raisonnable.

J’ai personnellement reçu le Président de ‘’Malitelda’’ à qui j’ai demandé de libérer la voie publique.Toutes ces concertations ont été menées afin de les faire partir de façon pacifique. Mais en vain. Maintenant, nous avons pris l’ultime décision de les déguerpir, c’est ce que nous avons fait », a dit, en substance, Mme Ami Kane.

Et Mme le Gouverneur d’ajouter : « ‘’Malitelda’’ est devenu un lieu de rassemblement des voleurs, bandits, vendeurs de drogues. Des milliers de gens s’y sont retrouvés pour mener leur sale besogne. Ici, la police a du mal à intervenir en cas de problème ; car, certains d’entre eux détiennent des armes pour tenir tête aux policiers.

Les commissariats de Police des 1er et 2e Arrondissements ne sont pas parvenus à mettre de l’ordre à cet endroit devenu une zone de non droit. On ne peut pas laisser la situation pourrir ; d’où notre décision de déguerpir ce lieu».

Mme Ami Kane a réitéré sa volonté à continuer l’opération de déguerpissement qui entre dans le cadre de l’assainissement de la ville. «Une mission de sacerdoce pour moi », a-t-elle déclaré fermement.

Et à la Dame de fer de renchérir : « on m’a traité de tous les mots pour avoir mené cette opération. J’ai essuyé beaucoup d’insultes dans ce travail. Mais, malgré tout, j’ai continué par amour pour mon pays», a-t-elle claironné formellement avant d’inviter la presse à l’accompagner dans ce travail par la sensibilisation.

Elle annonce d’autres opérations dans les jours à venir et qui concerneraient les points de vente d’essence et aires de lavage de véhicules et d’engins à deux roues qui ne respectent pas les distances requises entre leurs lieux d’implantation et les voies de circulation.

«C’est une question de sécurité pour les populations du District dont j’ai la charge de veiller en tant que Gouverneur», s’est-elle justifiée. Et elle conclut sa déclaration liminaire en ces termes: «L’opération que nous menons n’est dirigée contre personne. Mais elle contribue au bien-être des bamakois».

Ambaba de Dissongo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here