Fonction publique : Plus de 757 recrues pour renforcer l’administration

Le ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions, Mme Diarra Raky Talla a présenté jeudi 9 février, au département, les résultats des concours de recrutement dans la fonction publique déroulés fin décembre 2016.

Il y avait au total 827 emplois à pourvoir répartis entre différents secteurs : santé, finance, agriculture, trésor, douane, informatique statistique, arts… Ils étaient mis en compétition au titre de l’année budgétaire 2016. Ils ont concerné toutes les catégories. Compte tenu de la modicité des dotations budgétaires et du déséquilibre de la pyramide des effectifs de la fonction publique d’Etat, certains spécialistes n’ont pas été retenus.

“La priorité a été accordée aux corps de la catégorie C pour ce concours. Sur 31 796 candidats inscrits, 27 892 dont 9632 femmes, soit 34,53 % et 78 en situation de handicap”, a déclaré le ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions, Mme Diarra Raky Talla, précisant que les concours se sont déroulés du 24 au 30 décembre 2016 dans les centres de Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti, Gao et Bamako.

“A l’issue des concours, 758 candidats ont été déclarés admis, dont 237 femmes et 3 en situation de handicap. 69 postes sont restés vacants dont 42 pour défaut de candidature. Ces domaines sont techniciens de l’agriculture et du génie rural, spécialité machinisme agricole 12, techniciens des eaux et forêts spécialité aquaculture 2, ingénieurs de l’industrie et des mines 2, médecin, pharmacien et odonto-smatologue 1, assistants médicaux, anesthésie-réanimation 2, radiologie 2, imagerie médicale 2, kinésithérapie 2 et autres…”

Selon le ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les institutions, la vérification a révélé 15 cas de falsification de diplômes, notamment dans les corps des techniciens supérieurs et des contrôleurs. Les nouvelles recrues devront aider l’administration à pallier certaines insuffisances en matière de ressources humaines.

Les 827 emplois mis en compétition induisent une masse salariale annuelle de plus d’un milliard de F CFA.

Bréhima Sogoba

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here