Les résultats des concours directs de recrutement dans la Fonction publique sont tombés : 758 admis, 69 postes sont restés vacants dont 42 pour défaut de candidature

Les résultats des concours directs de recrutements dans la Fonction publique sont tombés, hier jeudi, au Centre des concours.

Pour la transparence, Mme le ministre du Travail et de la Fonction Publique, Mme Diarra Raky Talla, a donné la primeur de l’information à la presse, juste après la délibération au Centre des concours. Pour la circonstance, elle avait à ses côtés certains membres de son Cabinet et le directeur du Centre des Concours, Mahamoudou Tapha.

Aux dires de Mme le ministre Racky Talla, les concours directs de recrutement dans la Fonction publique de l’Etat, au titre de l’année budgétaire 2016, ont été ouverts le 19 octobre dernier. Au total 827 emplois à pourvoir étaient répartis entre les différents corps des catégories A, B2, B1 et C. Il s’agit de la santé, les finances, l’agriculture et le génie rural, l’élevage, les eaux et forêts, l’industrie et les mines, les constructions civiles, l’administration générale, le Trésor, la douane, l’informatique, la statistique, les arts et la culture, l’information et l’audiovisuel, l’action sociale et les affaires étrangères. “Compte tenu de la modicité des dotations budgétaires et du déséquilibre de la pyramide des effectifs de la Fonction publique de l’Etat, certaines spécialités n’ont pas été retenues. Ainsi, la priorité a-t-elle été accordée aux corps de la catégorie C pour ce concours “ précisera-t-elle.

Sur 31 796 candidats inscrits, 27 892 dont 9 632 femmes et 78 en situation de handicap ont pris part à ces concours qui se sont déroulés du 24 au 30 décembre 2016, à Bamako, Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti et Gao.

Au finish, 758 candidats ont été déclarés définitivement admis dont 237 femmes et 3 en situation de handicap. Par contre, selon la ministre Racky Talla, 69 postes sont restés vacants dont 42 pour défaut de candidature. Il s’agit des techniciens de l’agriculture et du génie rural, spécialité machinisme agricole (12) techniciens des eaux et forêts, spécialité aquaculture (2) Ingénieurs de l’industrie et des mines spécialité hydrologie (2) médecins, pharmaciens et odontostomatologues, niveau DES, spécialité anesthésie-réanimation (1) Anesthésie-réanimation (2) Radiologie (2) Imagerie médicale (2) Kinésithérapie (2) Techniciens supérieurs de santé, spécialité hygiène-assainissement (8).

27 candidats ont été recalés dans leur domaine, même si personne n’y a été retenu. C’est pour un défaut de moyenne car la moyenne d’admission est 10/20 ou plus. Il s’agit des techniciens de l’industrie et des mines (catégorie B2) spécialité mécanique (4) techniciens de l’industrie et des mines (B2) spécialité chimie (4) agents techniques des constructions civiles, spécialité plomberie (1) contrôleurs des douanes B1 (13) Ingénieurs informaticiens, spécialité système d’information (oracle) (4), traducteurs et interprètes, spécialité Espagnol -Français (1).

Selon la ministre du Travail et de la Fonction Publique, la vérification des diplômes des candidats admissibles a révélé 15 cas de falsification de diplômes, notamment dans les corps des techniciens supérieurs (santé, informatique, agriculture et génie rural, eaux et forêts) des techniciens (santé, industrie et mines, constructions civiles) des agents techniques (industrie et mines, constructions civiles) et des contrôleurs B1 (finances, Trésor et Douanes).

“En marge des concours et en application de l’article 18 du statut général des fonctionnaires, un quota de 5% des emplois à pourvoir a été réservé aux personnes handicapées candidates. Seuls les 28 premiers sur la liste, classés par ordre de mérite ont été retenus compte tenu des moyennes obtenues au concours et ceux-ci feront l’objet d’un arrêté d’intégration dans la Fonction publique de l’Etat”, a conclu le ministre Racky Talla.

A.B. HAÏDARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here