Marque de reconnaissance : L’Apdf se félicite de la distinction de feu Fatoumata Siré Diakité par le “Mouvement des femmes africaines”

En marge du sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine à Adis Abeba, un vibrant hommage a été rendu par le Mouvement des femmes africaines à feue Fatoumata Siré Diakité, présidente fondatrice de l’Apdf, l’association créée par la défunte.

Cette reconnaissance, à en croire les initiateurs, se justifie par les nombreux efforts et initiatives entrepris par l’ex présidente de l’Apdf en faveur de la promotion de la femme malienne en général et celle de ses sœurs du continent en particulier. C’est en guise de tous ces efforts que le Mouvement des femmes africaines a décerné cette distinction dénommée “Award continental” à feue Fatoumata Siré Diakité. Ce trophée a été aussi attribué lors de ce sommet à Me Soyata Maïga, la vice-présidente de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples. Ces récompenses sont appréciées à juste titre du côté de l’Apdf. Laquelle, par la voix de sa présidente par intérim, Mme Diawara Bintou Coulibaly, a remercié le Mouvement des femmes africaines pour cette marque de reconnaissance. “Nous sommes très heureuses et honorées de ce trophée qui rappelle la justesse du combat de notre présidente qui a consacré toute sa vie à la défense de la cause de ses sœurs” a soutenu Mme Diawara.

Il sied de préciser que la présidente fondatrice de l’Apdf a tiré sa révérence, l’année dernière, dans un hôpital français à la suite d’une courte maladie. Des hommages mérités lui ont été rendus lors de ses obsèques à Kati en présidence du chef du gouvernement, Modibo Kéïta. Aussi, l’ex-présidente de l’Apdf a obtenu plusieurs distinctions par le passé. Il s’agit, entre autres, du trophée des 100 femmes qui font bouger le monde (décerné aux Etats Unis), de la meilleure ambassadrice africaine en Allemagne en 2008, de la Légion d’honneur française, du Prix Aoua Kéïta pour son courage et son abnégation en faveur de la promotion de la femme au Mali. S’y ajoutent plusieurs autres décorations. Pas moins d’une vingtaine.

Kassoum THERA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here