Koriomé et Tassinssak dans la région de Tombouctou: L’association Les Anges de l’eau réalise des systèmes d’adduction d’eau potable pour les écoles

62

Dans l’objectif de permettre aux enfants de la Commune rurale d’Alafia et la Commune Urbaine de Tombouctou, d’accéder facilement à l’eau potable, l’association française les Anges de l’eau a offert des systèmes d’adduction d’eau potable par pompage avec l’énergie solaire pour les écoles de Koriomé et Tassinssak. La cérémonie de remise officielle s’est déroulée le 2 février dernier, en présence de nombreuses personnalités dont le Maire de Tombouctou,le 1er adjoint du Maire d’Alafia, les notables, les présidents des Centres de gestion scolaire, les directeurs des écoles de Koriomé et Tassinssak, les instituteurs, les chefs religieux, les présidents d’associations de femmes et de jeunes, et d’un parterre d’élèves.

En 2014, les Conseils communaux d’Alafia et Tombouctou, les Comités de gestion scolaire, les parents d’élèves, et les Directeurs des écoles, ont transmis à l’association Les Anges de l’Eau, une alerte faisant état de nombreux puits et forages d’eau vandalisés pendant la crise politico-militaire de 2012, rendant les conditions de scolarisation difficiles en 2013, une fois la région nord libérée. Cette situation regrettable de pénurie d’eau, avait eu des conséquences néfastes sur la santé des élèves et leur assiduité. En effet, il avait été constaté que les nombreux retards et absences aux cours dus essentiellement aux corvées d’eau ou encore à la consommation facile de l’eau du fleuve ou d’eau de mares ponctuelles alimentées par les pluies saisonnières, affectaient la santé des élèves.

Face à cette situation, l’association les Anges de l’eau a sollicité ses membres, et la Fondation Veolia afin de lever les fonds nécessaires pour une première action. Grâce à l’appui financier de la Fondation Veolia, les travaux ont été réalisés par l’entreprise malienne Seeba.
Selon Tina Aicha Feuillet, Présidente de l’association les Anges de l’eau, « La réalisation de ces ouvrages bénéficiera à 545 élèves de 6 à 13 ans et améliorera les conditions de vie, de santé et de scolarisation des élèves en évitant la fatigue, les retards et les abandons scolaires dus aux corvées d’eaux, ainsi que les maladies liées à la consommation de l’eau non potable, à laquelle les élèves accédaient auparavant ».Au-delà des écoles, ces ouvrages pourraient permettre également près de 4000 habitants des sites de Koriomé et Tassinssak, de pouvoir bénéficier de l’eau potable.

A travers son programme, l’association Les Anges de l’eau, n’apportepas que de l’eau potable aux élèves et aux populations. Elle renvoie à un modèle de développement basé sur l’apprentissage démocratique, la solidarité et la gestion collective de l’eau.
Selon sa présidente, « la bonne gestion de l’eau potable dès l’enfance est la clé de la réussite des actions de conservation de l’eau et de sa préservation pour l’avenir », c’est pour cela que l’association Les Anges de l’eau, mise sur les élèves comme acteurs et les met au cœur des actions de sensibilisation et gestion de l’eau…

Bamako, le 08 février 2017

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here