Lancement du Réseau Malien des Femmes Professionnelles de l’Eau et de l’Assainissement

Le siège de la Société malienne de gestion de l’eau potable (SOMAGEP) a servi de cadre le jeudi 9 février 2017 au lancement du Réseau malien des femmes professionnelles de l’eau et de l’assainissement. La cérémonie s’est déroulée sous le haut parrainage de Madame Keita Aida M’Bo, ministre de l’Assainissement, de l’Environnement et du Développement Durable, en présence de son homologue de l’Eau et de l’Energie, M. Malick Alhousseini Maïga. On notait aussi la présence des premiers responsables de la SOMAPEP et de la SOMAGEP ainsi que de nombreuses femmes du secteur de l’eau et de l’assainissement. Aujourd’hui, il n’est plus nécessaire de dire le rôle combien important que jouent les femmes dans ce secteur important de la société. Donc, persuadées que les femmes ont le plus grand intérêt à l’amélioration des services d’adduction d’eau et d’assainissement, nos mamans et sœurs ont décidé de promouvoir ainsi la politique du genre dans ce secteur avec ce réseau.

Pour rappel, c'est en février 2016 qu'au cours du 18ème congrès de l'Association africaine de l'eau (AAE) à Nairobi, que les femmes professionnelles du continent se sont engagées dans la «Déclaration de Nairobi» à mettre en place des réseaux nationaux de femmes professionnelles de l'eau et de l'assainissement dans chaque pays membres de l'AAE. Et cela pour assurer la promotion du genre dans le secteur de l'eau et de l'assainissement.

C'est dans ce cadre, que les femmes maliennes professionnelles de l'eau et de l'assainissement ont décidé de s'organiser en réseau. Le REMAFPEA a vu le jour le 24 janvier 2017 lors de sa première assemblée générale constitutive, au cours de laquelle ses statuts et règlements ont été adoptés à l'unanimité. Le réseau est composé de membres fondateurs, de membres d'honneur, de bienfaiteurs, de membres actifs ou adhérents. Le bureau exécutif du REMAFPEA compte 21 membres de la SOMAGEP, SOMAPEP, L'ANGESEM, CAEPHA, LNE.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here