Lutte contre la drépanocytose : Le Rotary apporte son soutien au Crld

Le Rotary Club Bamako Kanu a remis des médicaments au Centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose (Crld), le jeudi dernier dans la salle de conférence dudit Centre, sis au Point G. Ce geste, qui répond à des besoins réels de la structure bénéficiaire, traduit l’engagement des Rotariens en faveur des couches vulnérables.

La cérémonie de remise a réuni, outre le directeur du Crld, Dapa Ali Diallo, et la présidente du Rotary Club Bamako Kanu, Mme Traoré Nénè Sissoko, plusieurs travailleurs du Centre.

Créé en 1905, le Rotary International aura 112 ans, le 23 février prochain. Pour célébrer cet anniversaire, l’organisation a décidé cette remise de médicaments au profit du Crld. « Ce geste, si modeste soit-il, traduit notre engagement, à travers le thème de cette année : le Rotary au service de l’humanité », a expliqué Mme Traoré Nénè Sissoko.

Le lot de médicament est composé de consommables (sérums, seringues, cathéters) et divers (Acide folique, Ibuprofène, paracétamol, Trabar, Analgin, Spasfon…).

Auparavant, la présidente a fait une brève présentation du Rotary International, qui est une organisation apolitique. Servir l’intérêt général, mener des actions au profit de la collectivité dans un esprit d’humanisme, et réaliser des actions au profit des communautés dans les domaines sociaux (éducation, la santé, l’eau…) sont les mots d’ordre des 1.300.000 hommes et femmes qui animent l’organisation. Aussi, a-t-elle félicité le Centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose pour ses actes quotidiens de prise en charge des drépanocytaires. « Cette maladie génétique grave, très répandue et invalidante, nous concerne tous », dit-elle.

Recevant cette donation, Pr Dapa Ali Diallo, directeur général du Crld, a exprimé toute sa satisfaction et sa gratitude à l’adresse du donateur. « De tel geste nous réconforte et nous encourage. Il vient certainement renforcer nos moyens pour la prise en charge des malades», a-t-il confié, rappelant au passage, les efforts consentis par l’Etat du Mali dans la lutte contre la drépanocytose. Cependant, « le Crld a encore besoin d’appui pour acheter des médicaments spécifiques aux drépanocytaires », a-t-il précisé.

Le Rotary collecte des fonds au niveau mondial et les réserve aux structures adéquates comme l’OMS, pour entreprendre des programmes de grande envergure.

Youssouf Samaké

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here