La BAD approuve le financement de la Dorsale Transsaharienne à fibre optique qui reliera l’Algérie, le Niger, le Nigeria, le Mali et le Tchad

(Agence Ecofin) - Boubacar Sidiki Traore, le représentant de la Banque africaine de développement (BAD) en Algérie, a déclaré le 13 février 2017 que l’institution financière a approuvé le financement du projet de la Dorsale Transsaharienne à fibre optique (DTS) qui doit interconnecter l’Algérie, le Niger, le Nigeria, le Mali et le Tchad. Il s’exprimait, lors de la Conférence africaine sur la Gouvernance de l'internet qui s’est tenue, lundi dernier, à Alger, en Algérie.

Au-delà de cette interconnexion, Boubacar Sidiki Traore a ajouté que la BAD compte également « accompagner et appuyer les pays respectifs à renforcer et améliorer la résilience et la diversification de leur économie, notamment à travers la mise en place des infrastructures et applications TIC tout en les appuyant dans le renforcement des cadres juridiques et réglementaires y afférents pour lutter contre les défis posés par les innovations technologiques et en particulier internet ».

Le projet de la Dorsale Transsaharienne à fibre optique, dans sa première phase, devrait interconnecter l'Algérie, le Niger, le Nigeria et le Tchad. La seconde phase s’appesantira sur l’interconnexion de l'Algérie, du Mali et du Niger. Le Niger a d’ailleurs déjà reçu, de la BAD, un financement de 43,9 millions d’euros pour réaliser sa partie de la dorsale. Cette somme est composée d’un prêt de 31,4 millions d’euros et d’un don de 12,5 millions d’euros.

Lors de la Conférence africaine sur la Gouvernance de l'internet, le Comité de Liaison de la DTS (CLDT) a officiellement lancé ses activités en présence des ministres en charge des TIC et Télécoms des pays concernés par le projet.

Muriel Edjo


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here