Mamadou Sinsy Coulibaly, patron libéré dans un Mali

Connu pour son franc-parler, le président du groupe Kledu dirige le patronat malien. Parti de rien, il est devenu l’un des hommes les plus influents du pays, une casquette toujours vissée sur sa tête.

Son intervention avait provoqué un moment de flottement dans la salle, un peu de gêne aussi. « Au Mali, il n’y a pas la culture du travail, avait lancé Mamadou Sinsy Coulibaly, au cours d’une conférence de presse organisée à Bamako le 13 janvier lors du forum économique Afrique-France. Au niveau de l’administration publique, on travaille très peu. Quand il y a un décès ou un baptême, on a droit à une semaine. Si on y ajoute les jours fériés, les fêtes nationales, les arrêts maladies et un tas de réunions inutiles et interminables, on arrive à quatre mois de travail par an. Tout cela pèse très lourd sur nos entreprises. » Assis à sa droite, Pierre Gattaz, patron du Medef, avait dressé l’oreille et esquissé un sourire.

L’ultralibéral Mamadou Sinsy Coulibaly préside depuis octobre 2015 le Conseil national du patronat du Mali (CNPM). Avec cette forme d’autorité naturelle que l’on retrouve chez les sages africains, il s’exprime lentement, d’une voix monocorde. Que l’on adhère ou pas à ses idées, l’homme a un don pour capter l’attention. « Lorsque, pendant le déjeuner, il avait lu à la trentaine de chefs d’Etat et de ministres la liste des recommandations des patronats africains et français, il régnait un silence incroyable, se souvient Patrice Fonlladosa, président du comité Afrique de Medef International. Il dit toujours ce qu’il pense, de façon parfois un peu cash. » Agé de 60 ans, une casquette toujours vissée sur la tête, Mamadou Sinsy Coulibaly est d’allure discrète. Il est pourtant l’un des hommes d’affaires les plus riches et les plus influents du Mali.
« Se fier au bout de son nez »

Président fondateur du groupe Kledu, son empire très diversifié s’étend de l’imprimerie numérique aux médias (Malivision, Radio Kledu, Kledu Events…), en passant par le tourisme (Tam Voyages), l’assurance, l’agrobusiness, la restauration, la distribution de courrier ou les nouvelles technologies. Il est un touche-à-tout de l’entreprise qui assure « marcher au feeling, se fier au bout de son nez ». Le groupe Kledu, qui porte le prénom de sa mère et de sa fille, emploie 1 800 personnes et compte aujourd’hui une cinquantaine de de sociétés au Mali, dont la plus importante est Malivision qui présente un chiffre d’affaires annuel de 25 millions d’euros.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here