Supposée Dette intérieure impayée : le Ministre Boubou Cissé rejette plus de 7 milliards des fausses factures des fournisseurs maliens.

''Les décideurs’’, l’enregistrement de cette nouvelle émission télévisée sur la ‘‘Renouvau-TV’’ a lieu ce samedi 18 février. Ce tout premier numéro a reçu Dr Boubpu Cissé, ministre de l’économie et des finances.
Occasion pour le ministre Boubou Cissé de faire le point sur la situation économique du pays . La question relative au non-paiement par l’Etat malien de certains fournisseurs a été aussi évoquée au cours de l’enregistrement de ce 1er numéro de l’émission ‘‘Les décideurs’’. La réponse du ministre est on ne peut plus être clair !
‘‘Je mets n’importe qui au défi parmi les opérateurs économiques concernés, on n’a pas d’arriérées de dettes intérieures ni de dettes extérieures’’, a dit le ministre Boubou Cissé sous cette tribune. Selon lui, la dette extérieure et intérieure du Mali combinées s’élèvent actuellement en tout à près de 2800 milliards de FCFA dont 70% représentent la dette intérieure, autrement dit ce que l’Etat malien doit aux fournisseurs et aux banques : ‘‘Le Mali n’a pas d’arriérées et c’est ce qui fait la crédibilité d’un pays’’, a-t-il répété.
Revenant si la question des dettes intérieures impayées que l’Etat malien, clame-t-on, doit à des opérateurs économiques, Boubou Cissé persiste : ‘‘Il y a quelques mois, moi-même j’ai payé une somme de 533 millions FCFA sur une facture de 800 milliards FCFA qu’on m’a présentée’’ , a-t-il dit précisant que c’est seulement cette somme de 533 millions FCFA qui méritait d’être payée sur la facture de 800 milliards FCFA. Comment ?
Le ministre Boubou Cissé explique que le restant de la facture, plus de 7 milliards FCFA encore réclamés par les fournisseurs, avait déjà fait l’objet de payement. Pour lui, ‘‘il y a simplement du faux’’ dans les revendications faites par les fournisseurs : ‘‘On m’a chargé de gérer de la manière la plus efficace possible les deniers publics de notre pays et ce n’est pas mon rôle de jeter par la fenêtre l’effort qui est fait par le contribuable malien’’, martèle-t-il avant de conclure sur la question : ‘‘Toute dette intérieure justifiée et qui remplit les conditions de remboursement sera remboursée jusqu’au dernier centime’’.
Djibi Samaké
Mali24

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here