10ème Edition de la journée scientifique du SYNAPPO : Les Pharmacies et Officines Privées du Mali pour la pérennisation de l’AMO

La 10ème édition de la journée scientifique du syndicat national des Pharmacies et Officines privées du Mali(SYNAPPO) s’est tenue le jeudi 16 février dernier au, Maeva Palace à l’ACI 2000, sous le patronage du ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique et du ministre de la Solidarité et l’Action Humanitaire.  Cette année, elle est placée sous le thème  ‘’AMO à l’officine : bilan et perspectives’’.

Cette cérémonie de la  10ème journée scientifique du SYNAPPO, était présidée par Dr Sékou Oumar Dembélé Conseiller Technique chargé de la Pharmacie du Médicament, de la Formation et de la Recherche, représentant son ministre. Il avait, à ses cotés, le représentant du ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire et celui du président du SYNAPPO Dr Check Oumar Dia.

Dans son mot de bienvenue, Dr Check Oumar Dia président de SYNAPPO,  a tenu à  remercier le ministre de la Santé et l’Hygiène Publique et celui de la Solidarité et de l’Action Humanitaire pour leur accompagnement sans faille aux cotés du SYNAPPO.

Dr Dia dira que  cette 10ème édition de la  journée scientifique  du SYNAPPO est une occasion,  pour lui,  de faire un rappel des activités menées, mais aussi de faire une projection sur le futur du syndicat.

Il est à noter que, dans  son plan d‘actions de l’année 2016, ce  syndicat avait mis en avant la lutte contre la concurrence déloyale, caractérisée  par la présence des médicaments en dehors de la liste limitative, dans les cliniques et cabinets privés.  Il avait exigé du ministère le respect de l’article 18  du Décret N°91-106/PRM  et de l’arrêté N°1-3295/MS-SG du 06 décembre 2001 fixant la liste des médicaments autorisés dans les établissements médicaux privés d’hospitalisation.

Au titre des mesures prises, l’élaboration d’un calendrier de garde par le syndicat, y compris un service de garde nocturne, à la demande expresse de l’Ordre, afin d’assure un accès permanent du médicament à la population.

Sur le plan international, le président dira que le SYNAPPO a participé à la rencontre d’ ISPHARMA, tenue à DAKAR en 2016,  rencontre qui  permis de revisiter les textes de l’intersyndical des pharmaciens d’Afrique et de proposer une nouvelle dénomination pour leur institution.

Selon Dr Dia, l’assurance maladie est un pilier dans la prise  en charge médicale au Mali,  et  l’AMO soulage beaucoup de Maliens, face aux dépenses sanitaires. Toute chose que les pharmaciens  accueillent avec satisfaction et dont ils souhaitent la  réussite.

Cette journée  a été mise à profit par le SYNAPPO pour engager avec la Caisse nationale d’assurance maladie le débat sur l’AMO, afin que celle-ci  décline les perspectives et la pérennité du système.

Enfin le président du syndicat national des pharmacies et officines privées du Mali,  a montré le prix Kwame Nkrumah , que l’Union Africaine vient de décerner au Professeur Rokia Sanogo à Addis Abeba, un honneur pour toute la nation malienne.

Pour sa part, le représentant du ministre de la Santé et Hygiène Publique, Dr Sékou Oumar Dembélé  a tenu à adresser au nom du ministre et en  son nom propre les félicitations au SYNAPPO qui a pris l’initiative depuis une décennie de la tenue d’une journée scientifique. Selon lui, le thème de cette 10ème édition « AMO à l’officine : bilan et perspectives  » témoigne le souci des pharmaciens, d’améliorer la santé de la population à travers l’Assurance Maladie Obligatoire.

L’occasion a été opportune pour les autorités sanitaires et sociales de renouveler leur attention et leur soutien pour le développement du secteur pharmaceutique privé dans notre pays, secteur qui joue un rôle  considérable dans la mise œuvre de la Politique Pharmaceutique Nationale(PPN) dont l’objectif principal  est de : « garantir un accès équitable aux médicaments essentiels de  qualité aux populations et de promouvoir un usage rationnel ».

Avant d’ouvrir solennellement cette journée scientifique, Dr Dembélé a  salué les actions mises en œuvre en faveur  des populations des régions du nord du pays malgré les conditions difficiles, avant  de renouveler le soutien et l’engagement de son département  en faveur du secteur pharmaceutique privé malien dans le cadre d’un partenariat public privé(PPP) déjà amorcé.

Par Jean Joseph Konaté (stagiaire)    


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here