Amélioration de la gouvernance et de la performance dans le sport : Le comité olympique américain au chevet de la zone II

Après un partenariat très fructueux avec l’ACNOA, le comité olympique américain qui dispose des grands moyens et des installations dignes de ce nom a décidé de venir s’enquérir des besoins de la Zone II. De façon inopinée, les responsables américains et de la zone II ont animé une conférence de presse au siège du comité olympique national du Mali.
En prélude à la tenue de l’assemblée générale ordinaire de la zone II, une délégation du Comité olympique des États-Unis séjourne actuellement au Mali. Elle est conduite par le directeur des relations et stratégies de développement. Après un entretien avec le CNOS du Mali, La délégation a eu ce matin une séance de travail avec le comité exécutif de la zone II.

Lors de ce point de presse, les deux parties ont levé toute équivoque sur le lien entre cette visite et les JO 2024 dont une ville américaine est candidate. Selon le chef de la délégation américaine, il n’est pas en campagne pour la ville de Los Angeles, c’est pourquoi le programme du séjour ne mentionne pas une visite de courtoisie au Ministre des Sports.

Dans la tradition olympique, les parties ont dressé les jalons d’un partenariat fructueux dans le domaine de la gouvernance et de l’amélioration des performances de nos sportifs. Ce partenariat dont l’ACNOA bénéficie déjà permettra à nos dirigeants et athlètes de bénéficier dans le cadre de la solidarité olympique des bourses de formation de 20 000 Dollars environ.

Contrairement au Sénégal, le Mali qui est porté sur le Canada et la Suisse n’a jamais exploré cette piste américaine. Selon le secrétaire général de la Zone II, Seydina Oumar N’Diaye du Sénégal, le CNOS américain dispose des meilleures infrastructures dans le monde dans la ville de Colorado. Dans le cadre de l’amélioration des performances de nos athlètes, un partenariat avec le CNOS américain est une aubaine à saisir. A titre de rappel, les américains sont pour beaucoup dans l’amélioration des performances des athlètes africains au dernier JO. Au total, 60 sportifs venus de différents pays africains ont participé à des stages de préparation aux USA.

Lamine Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here