ANGESEM : Mme Kéita Aida M’bo rassure la population

L’Agence nationale de gestion des stations d’épuration du Mali (Angesem) a tenu la 10e session ordinaire de son conseil d’administration. C’était le vendredi 17 février à son siège à Korofina.

Présidée par Mme le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Kéita Aida M’bo, l’objectif de cette session était de faire le bilan et de rappeler les défis auxquels le Mali est confronté dans le domaine de l’assainissement.

Selon elle, la 10e session ordinaire du conseil d’administration de l’Angesem “se tient dans un contexte national et international marqué par des défis qui interpellent chacun de nous tous et auxquels nous devons avoir des réponses appropriées”.

Elle a ajouté que des efforts ont été consentis par le gouvernement, notamment avec l’adoption de la politique nationale d’assainissement et de ses stratégies, l’élaboration des plans et schémas d’assainissement de plusieurs de nos villes.

Une des priorités de la 10e session était d’assurer aux Maliens un environnement durable conformément au Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (CREDD) d’ici 2018. Elle a plaidé l’amélioration de la qualité de notre cadre de vie.

Au titre de l’année 2017, l’Angesem envisage l’achèvement des travaux de construction de son siège. Il faut ajouter aussi l’entretien et la maintenance des équipements des stations d’épurations de Tombouctou, de Mopti, du Point G et de Sotuba, etc.

En cette année, l’Angesem compte mettre en œuvre certaines activités du schéma directeur d’assainissement de Bamako et le renforcement des capacités de l’Agence à travers l’acquisition d’équipements pour le personnel, les stations, les laboratoires et la formation des agents.

Mme le ministre a remercié l’Angesem pour l’effort déployé par le personnel. Et d’indiquer que son département ne ménagera aucun effort pour soutenir et accompagner ses actions de plus en plus nombreuses et pressantes.

Adama Diabaté

Stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here