Championnat national : le Djoliba signer sa première victoire

Les Rouges ont assuré le service minimum face à l’AS Bakaridjan grâce à une réalisation de Moussa Sissoko, alors que l’ASB et le CSK se sont séparés dos à dos et sans marquer de buts

Il a fallu attendre la 3è journée pour voir le Djoliba signer sa première victoire en championnat national. Samedi au stade Mamadou Konaté, les Rouges ont, en effet, battu 1-0 l’AS Bakaridjan au terme d’un match plutôt équilibré. L’unique but de la partie a été marqué par Moussa Sissoko en fin de première période (41è min).
Après avoir perdu lors de la journée inaugurale face au CSD (0-1) et concédé le match nul devant le COB (0-0) lors de la 2è journée, les joueurs de Fanyeri Diarra étaient dans l’obligation de s’imposer pendant cette 3è journée pour éviter la crise qui couvait à Hérémakono. Mais, l’ancien défenseur international des Aigles ne s’est jamais inquiéter de la situation de son club. «C’est un travail sur le long terme», a ainsi déclaré Fanyeri Diarra après les deux premières journées du championnat. Pour ce choc avec l’AS Bakaridjan, le technicien a fait quelques changements. Le transfuge de l’ASB, Oumar Kida et Aliou Dieng, de retour de blessure, ont ainsi été titularisés dans l’entrejeu.
Les Djolibistes ont commencé le match le pied au plancher. Ils domineront toute la première période et se créeront une demi-douzaine d’occasions de buts. Aux 7è et 8è minute, les attaquants, Mamadou Sow et Cheick Tidiane Niang ratent chacun leur face à face avec le gardien de l’équipe de Barouéli. Peu après le quart d’heure initial, le gardien de l’AS Bakaridjan, Almamy Sogoba sauve encore son camp en captant une tête piquée de Moussa Sissoko à la réception d’un centre de Mamadou Sow (22è min). L’ancien gardien du Réal retardera l’échéance jusqu’en fin de première période, avant de se faire piéger par Moussa Sissoko. Servi par Mamadou Sow, l’ancien joueur de l’AS Police pénètre dans la surface adverse et marque entre le poteau et le gardien de l’AS Bakaridjan (41è min, 1-0). Sur le coup Almamy Sogoba pensait, semble-t-il, que Moussa Sissoko allait effectuer une passe en retrait, mais ce dernier a choisi de frapper et sa tentative a fait mouche.
Le Djoliba débutera la 2è période avec une grosse occasion. Après un une-deux avec Aliou Dieng, Oumar Kida dribble le gardien adverse mais ne peut cadrer son tir (48è min). L’AS Bakaridjan commencent alors à sortir la tête de l’eau et à mieux jouer.
Les hommes de Sékou Seck prennent les choses en main et multiplient les combinaisons. Le Djoliba résiste et réplique de façon sporadique, à l’image des tirs de Mamadou Sow, au dessus de la barre transversale (77è min) ou encore cette tentative d’Aliou Dieng repoussée par Almamy Sogoba (79è min). Les dernières minutes seront à l’avantage des visiteurs de Barouéli, mais le score n’évoluera plus jusqu’au coup de sifflet final. Score final : 1-0 pour les Rouges qui portent leur capital-point à 4 unités, contre 6 pour l’AS Bakaridjan qui concède ainsi sa première défaite en championnat. L’entraîneur Fanyeri Diarra est satisfait du résultat. «Les deux premières journées ont été compliquées. Le plus difficile en football, c’est se créer des occasions. Nous nous sommes créés beaucoup d’occasions lors de nos trois matches. Mais le problème, on n’avait pas marqué jusque-là. J’ai des joueurs qui n’ont pas l’habitude de jouer ensemble. L’effectif est remanié à chaque match. C’est un travail à long terme. C’est difficile de réussir tout de suite. Nous allons continuer à travailler devant les buts pour qu’on puisse marquer des buts dans le match à venir», dira l’entraîneur du Djoliba.
Malgré la défaite, l’entraîneur de l’AS Bakaridjan a également salué la prestation d’ensemble de son équipe. «On ne peut pas gagner tous les matches. Le Djoliba est un grand club, mais qui a connu un début de championnat difficile. L’équipe n’est pas habituée à jouer deux matches sans victoire. On savait que ce match allait être compliqué, j’ai demandé aux jeunes de s’appliquer et de se concentrer. Ils l’ont fait jusqu’à à la fin de la première période avant de se faire piéger», analysera Sékou Seck, avant d’afficher ses objectifs pour la saison. «Nous voulons rassurer rapidement le maintien. Ensuite l’appétit vient en mangeant, nous allons chercher une place africaine. Cette année, l’équipe est rajeunie. Les débuts sont difficiles. Je suis très fier de ce que les jeunes ont produit aujourd’hui. Il y avait du jeu et des combinaisons. La complicité et les automatismes commencent à s’installer. Ça m’encourage à continuer dans cette philosophie de jeu», conclura le technicien.
En 2ème heure, l’ASB et le CSK se sont neutralisés (0-0). Dans un match sans pression, les deux équipes se sont montrées techniques et tactiques. Chacune des deux formations s’est créée des occasions, mais les attaquants ont manqué de concentration dans le dernier geste, à l’image d’Ibrahim Fofana du CSK (20è min), ou Boubacar Traoré de l’ASB (33è min).
Grâce à ce nul, le CSK débloque son compteur-point, alors que l’ASB en compte 4. «Les jeunes n’ont pas pu se concentrer devant les buts. On a bien préparé le match, on a dominé le sujet, mais on n’a pas réussi à faire l’essentiel, c’est-à-dire marquer. Pour marquer des buts, il faut la concentration et l’intelligence dans le jeu. Les joueurs ont confondu vitesse et précipitation, c’est difficile de marquer dans ces conditions», martèlera l’entraîneur du CSK, Adama Keïta.
Du côté de l’ASB, Mamadou Koné pense également que ses joueurs n’ont pas livré le match qu’il attendait d’eux. «En première période, les joueurs n’ont pas respecté les consignes. En deuxième période, ils ont bien joué. On a pris un point et on ne crachera pas dessus. Le championnat est une course de fond. On joue match après match», dira le technicien.
Le coup d’envoi de cette 3ème journée avait été donné vendredi avec le rencontre entre les Onze Créateurs et l’US Bougouni qui s’est soldée par le nul 1-1. Dans l’autre match du jour, LC. BA s’est imposé 1-0 devant l’USFAS. La journée s’est poursuivie hier et ne prendra fin que jeudi avec le match Réal-USC Kita qui aura pour cadre le stade Mamadou Konaté. 24h plus tôt, c’est-à-dire, mercredi, le Stade malien sera face au Mamahira, au stade Modibo Keïta.

L. M. DIABY
Samedi 18 février au stade Mamadou Konaté
Djoliba-AS Bakaridjan : 1-0
But de Moussa Sissoko (41è min).
Arbitrage de Bakary Coulibaly assisté de Salif Coulibaly et Makan Keïta.
Djoliba : Mamadou Traoré, Seydou Diallo (cap), Daouda Traoré, Abdoulaye Diaby, Youssouf Maïga, Aliou Dieng (Mohamed N’Diaye), Mamadou Cissé, Moussa Sissoko (Cheickna Diabaté), Cheick T. Niang (Drissa Ballo), Oumar Kida, Mamadou Sow. Entraîneur : Fanyeri Diarra.
AS Bakaridjan : Almamy Sogoba, Mohamed L. Sissoko(cap), Souleymane Niaré (Boubacar Diarra), Nouho Bamba, Charles Demba Wane, Ibrahima Traoré, Adama S. Mariko, Mohamed Sangaré, Issa Fomba, Moctar Diallo (Mamadou Diawara), Moussa Sylla (Mohamed B. Maïga). Entraîneur : Sékou Seck.
ASB-CSK : 0-0
Arbitrage de Yacouba Konaté assisté de Adama S. Koné et Fanta I. Koné.
ASB : Youssouf Koïta, Fodé Konaté, Drissa Diarra (cap), Moussa Diakité, Soboua Sogoba (Idrissa Diallo), Bakari Samaké, Alpha Oumar Kanouté (Ryan Cedric Ismaël), Boubacar Traoré, Guy Serge Alain, Oumar Konaté et Alhassane Tamboura. Entraîneur Mamadou Koné.
CSK : Amara Traoré, Adama Sogoba, Moussa Samaké (cap), Ali Togola, Mamadou Diabaté, Adama W. Konaté, Dramane Coumaré (Amadou Diallo), Saouty Traoré, Malick Koumaré, Ibrahim Fofana (Lona O. Dembélé) et Sory Traoré (Broulaye Sidibé). Entraîneur : Adama Keïta.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here