Désenclavement du pays : Koulouba sur tous les fronts

Sur le Rapport du Ministre de l’Economie et des Finances, le Conseil des Ministres du vendredi 17 février 2017 a adopté des projets de décret portant approbation des marchés relatifs aux travaux de construction et de bitumage des routes. Ce qui dénote qu’un vaste projet de construction des routes pointe à l’horizon pour une fois de plus concrétiser le projet de société du Président IBK.
Le Conseil des Ministres a adopté des projets de réalisation de nombreuses routes au titre du Budget national 2017-2018.

Vastes réalisations des routes

Parmi ces vastes réalisations des routes en vue, il y a la construction et le bitumage des routes Yanfolila-Kalana-Frontière Guinée ; Banconi-Dialakorodji-Safo-Nossombougou ; Barouéli-Tamani ; Kayes-Sadiola-Kéniéba et Kangaba-Dioulafoundo-Frontière Guinée.

Le marché relatif aux travaux de construction et de bitumage de la route Yanfolila-Kalana-Frontière Guinée, longue de 52 kilomètres environ, est conclu entre le Gouvernement de la République du Mali et l’Entreprise COVEC-MALI pour un montant de 18 milliards 829 millions 21 mille 95 francs CFA (toutes taxes comprises) et un délai d’exécution de 15 mois (hors saison des pluies).

Ensuite, il y a la construction et le bitumage de la route Banconi-Dialakorodji-Safo-Nossombougou. Le marché relatif aux travaux d’exécution de cet autre important projet de route longue de 56 kilomètres environ, est conclu entre le Gouvernement malien et l’Entreprise COGEB International pour un montant de 27 milliards 729 millions 986 mille 552 francs CFA et un délai d’exécution de 15 mois (hors saison des pluies)

La route Barouéli-Tamani, longue de 30,6 kilomètres environ nécessite un montant de 7 milliards 222 millions 996 mille 259 francs CFA (toutes taxes comprises) avec un délai d’exécution de 12 mois.

Le marché relatif aux travaux de construction et de bitumage de ce trajet est conclu entre le Gouvernement et l’Entreprise BECM-CG.

Le projet de construction de la route Kayes-Sadiola-Kéniéba dont le lot 1 va de Kayes à Sadiola (90 long de kilomètres) sera exécuté quant à lui courant 2017. Le marché de réalisation des travaux est déjà conclu entre le Gouvernement du et l’Entreprise COVEC-MALI pour un montant de 42 milliards 478 millions 69 mille 38 francs CFA (toutes taxes comprises) et pour un délai d’exécution de 24 mois.

La route Kangaba-Dioulafoundo-Frontière Guinée constitue aussi le cordon ombilical pour lier le Mali à la Guinée-Conakry. Le marché relatif aux travaux de construction et de bitumage de cette route, longue de 50 kilomètres, est conclu entre le Gouvernement du Mali et l’Entreprise EGK pour un montant de 19 milliards 437 millions 950 mille 586 francs CFA (toutes taxes comprises) et un délai d’exécution de 15 mois.

Assurer le désenclavement

Il faut noter que les marchés approuvés s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique nationale des Transports, des Infrastructures de Transport et du Désenclavement adoptée par le Gouvernement en octobre 2015.

La construction et le bitumage des routes Yanfolila-Kalana-Frontière Guinée, Banconi-Dialakorodji-Safo-Nossombougou, Barouéli-Tamani, Kayes-Sadiola-Kéniéba et Kangaba-Dioulafoundo-Frontière Guinée permettront d’assurer le désenclavement intérieur et extérieur du Mali et contribueront au développement économique et social du pays.

En ce qui concerne le financement de ces projets de construction de routes, signalons qu’ils sont assurés entièrement par le Budget national sur les Exercices 2017-2018.

Le 13 novembre 2016, le Président IBK a donné le coup d’envoi des travaux de construction de la route Zantiébougou-Kolondiéba-Frontière Côte-d’Ivoire (longue de 1046 km). Elle permettra de rapprocher Bamako au Port de San Pedro de 200 km par rapport au port d’Abidjan par le corridor Bamako-Zégoua-Abidjan, long de 1225 kms. Le cout total de réalisation de ce projet est estimé à 70 milliards de francs CFA cofinancé par la BAD l’UE, EUMOA, et le Budget national du Mali pour une durée d’exécution de 24 mois.

La réalisation de 2X2 voies de la route Bamako-Koulikoro, le pont de Kayo, la poursuite des travaux de construction de la route nationale N°6 de Ségou à Bla, le pont de Kayes sont parmi les principaux chantiers en cours d’exécution.

Dans le cadre de l’organisation du Sommet Afrique-France à Bamako plus de 24 milliards ont été investis pour les rénovations des routes dans la capitale. Le constat montre que toutes les principales voies du District de Bamako sont rénovées et élargies.

Le développement du réseau routier à travers le pays est plus que jamais engagé.

Amara BATHILY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here