Douanes : Le grand ménage (sur l’ensemble du territoire national, à l’exception de… )

Le nouveau directeur de à la douane vient de faire des réajustements au niveau de son personnel sur l’ensemble du territoire national, à l’exception de Kidal

En succédant à un douanier de la carrure de Modibo Kane Keita, Aly Coulibaly, hérite d’une administration douanière handicapée au point de vue du personnel par l’absence de plusieurs autres bon cadres qui ont fait valoir leurs droit à la retraite au même titre que l’ancien DGD. Surtout que ce dernier laisse derrière lui une administration douanière qui a revu largement à la hausse les objectifs de recettes de 525 milliards en 2016 à 585 milliards FCFA en 2017, soit une augmentation d’environ 58 milliards FCFA.

La grande opération a concerné toutes les régions du pays excepté celle de Kidal, pour la raison que l’on sait. Il s’agit notamment des Directeurs régionaux de la douane du District de Bamako, de Kayes, de Sikasso, de Ségou, de Mopti, de Tombouctou et de Gao. En tout, une bonne vingtaine de douaniers.

Aly Coulibaly, en installant cette nouvelle équipe applique ainsi les conseils de son successeur, pour ne pas dire son binôme, celui de tout faire pour atteindre les objectifs de recettes. «De toutes les missions des douanes du Mali, la plus importante est la recette. Elle a beau être gendarme de l’économie, si elle n’atteint pas ses objectifs, on oublie tout le reste » disait Modibo Kane Keita.

Selon nos sources, cette vague de nominations du nouveau DGD, comme on dit s’y attendre, a fait beaucoup de mécontents au point que certains crient sur tous les toits que le nouveau patron est en train de faire du copinage dans cette affaire. Toute chose normale, car inhérent à la nature humaine de céder une place plus juteuse pour s’accrocher à la miette. Mais, c’est également mal connaître l’homme Aly Coulibaly, qui, entend par cette première étape d’une série d’opérations de renouvellement de l’équipe dirigeante à la douane, mettre une équipe qui puisse l’aider à atteindre les 585 milliards FCFA qui lui ont été légués en héritage par son prédécesseur.

Dores et déjà on peut tirer chapeau à la DGD, qui grâce à la bonne dynamique, a même battu son propre record en mobilisant au 31 janvier, plus de 46,314 milliards FCFA contre environ 42 milliards en janvier 2016 et environ 38 milliards en janvier 2015 à la prise de fonction de Modibo Kane Kéïta, qui a été nommé le 28 janvier 2015. Heureusement que cette année, le début n’a pas été aussi morose que par les années précédentes.

Mohamed Naman Keita

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here