Promotion des réchauds à bioéthanol : NSUKALA-sa et Eco power Sahel signent un contrat de plus de 3 milliards de FCFA

Pour promouvoir les réchauds à bioéthanol et du bioéthanol en tant que combustible domestique au Mali, la Société Nouveau complexe sucrerie du Kala supérieur (NSUKALA-sa), spécialiste de la production du bioéthanol et la Société Eco Power Sahel, qui fabrique des réchauds à bioéthanol, ont signé un contrat relatif à la vente du bioéthanol. Par le présent contrat, NSUKALA-sa fournira dix millions de litres d’alcool éthylique par an, à la Société Eco Power Sahel, avec une capacité d’extension de 20%. Le montant total du contrat s’élève à la somme de trois milliards soixante millions (3 060 000 000) de francs CFA.

La cérémonie de signature de ce contrat s’est déroulée hier au ministère du Développement industriel sous la coprésidence du ministre en charge du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, et son collègue de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Keita Aida M’Bo.

Le Directeur général de NSukala CHN ZHI JIANG et le Directeur général de la Société Eco Power Sahel Aliou Diawara ont signé, au nom de leur entreprise, un contrat relatif à la vente du Bio Éthanol pour faire fonctionner les réchauds confectionnés par l’Eco Power Sahel. Par le présent contrat, le Nouveau Complexe Sucrerie du Kala Supérieur (NSUKALA-sa) fournira à la société Eco Poxer Sahel dix millions de litres d’alcool éthylique par an, avec une capacité d’extension de 20%. Le montant total du contrat s’élève à la somme de trois milliards soixante millions (3 060 000 000) de francs CFA. Le projet porte sur 20.000 réchauds à éthanol dans les régions de Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti et le district de Bamako.

L’objectif est de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effets de serre par la diffusion de réchauds modernes à éthanol visant à accroître l’efficacité de la biomasse pour la cuisson, et participer ainsi à la lutte contre la déforestation et la dégradation de l’environnement et contre la pauvreté par l’amélioration du niveau de revenus des ménages.

L’aboutissement de ce projet résulte de la convergence de deux entreprises, Ecopower Sahel, en partenariat public-privé avec ANADEB, AMADER, AEDD et NSUKALA. Le projet bénéficie du soutien des ministères du Développement industriel ; de l’Energie et de l’Eau, et de l’Environnement, l’Assainissement et du Développement durable. Le bioéthanol est une nouvelle énergie de cuisson écologique, propre, abordable, pratique et qui ne nuit pas à la santé humaine.

Pour rappel, au Mali, l’énergie du bois représente 74% de la consommation énergétique totale et 13% pour le charbon de bois, dont 84% sont utilisés pour la cuisson en milieu rural. Les dommages liés à la perte des formations forestières représentent environ 5,35% du PIB, soit 79 milliards de FCFA/an. C’est face à cette situation inquiétante, que les plus hautes autorités ont décidé de prendre des mesures appropriées en vue d’atténuer les effets néfastes de la dégradation de l’environnement et des changements climatiques.

Wassolo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here