La France octroie 12 milliards FCFA pour le financement d’un projet de sécurité et de développement au Mali

La France a octroyé lundi à Bamako 12 milliards FCFA au Mali, pour financer un projet de sécurité et de développement dans le Nord du pays, a annoncé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Ambassadrice de France et le ministre Diop
La signature des deux conventions de financement par le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, et Evelyne Decorps, ambassadrice de la France au Mali, intervient dans le cadre du projet Sécurité Humaine et Développement au Nord du pays.

Le projet dont l’objectif est de "contribuer à la mise en œuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation" se déroulera sur une période de 39 mois dans les régions de Gao, Kidal, Ménaka, Taoudéni, Tombouctou, et de Mopti.

Il permettra aussi "l'investissement public dans des zones fragilisées par le conflit, où l'Etat est peu absent" afin de favoriser le retour de la "légitimité de l'action publique".

La première convention permettra de mettre à disposition du Mali une somme de plus de sept milliards de francs CFA à travers un fond fiduciaire. "La seconde convention porte sur une subvention" d’environ trois milliards francs CFA de l'Agence Française de Développement.

Et le Gouvernement du Mali s’engage a apporté un montant d’environ 655,9 millions FCFA au projet.

La France et l'Union Européenne restent des partenaires stratégiques du Mali en matière d'aide publique au développement. Leurs contributions respectives aux efforts du Mali, pour retrouver la paix et assurer son développement harmonieux et durable couvrent divers domaines.
Evelyne Decorps a insisté sur la "contribution du projet dans la mise en œuvre de l'accord pour la paix et la réconciliation nationale".

Le ministre Diop a pour sa part souligné "cet acte comme le symbole d'une solidarité et d'une amitié sincères qui contribuera sans nul doute à l'atteinte des objectifs de la lutte contre la pauvreté"

MON

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here