La Lutte contre le cancer : Le défi des femmes

« L’orientation des femmes sur les signes du cancer pendant la grossesse, l’accouche-ment, après l’accouchement et chez le nouveau-né » était le thème de la conférence, organisée par le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille (MPFEF), en collaboration avec le Projet KeneyaJemukan.
La conférence a eu lieu, mardi, dans les locaux de la Maison de la Femme. Elle était animée par Souleymane Traoré, docteur au PMI central de Bamako coura. C’était en présence de la représentante du MPFEF, Mme Babo Mariam Kané, du représentant du Projet KeneyaJemukan, Abdramane Diallo, du représentant du coordinateur des chefs de quartier, Ousmane Diarra, et de nombreuses associations féminines.
Cette rencontre visait à informer et sensibiliser les groupements de femmes des quartiers périphériques des six communes du district de Bamako, sur les signes et les dangers du cancer les plus importants chez les femmes enceintes, qui ont accouché et chez les nouveau-nés.
A l’entame de ses propos, Dr Souleymane Traoré a fait une brève explication de l’évolution de la grossesse durant les neuf mois. Ensuite, il a précisé que le saignement, les pertes d’eau avant l’accouchement, la fièvre, la convulsion et l’œdème des membres inférieurs sont des signes à éviter pendant la grossesse. Pour lui, ceux-ci sont des signes de dangers du cancer chez les femmes enceintes.
D’après Dr Traoré, la convulsion, le refus de téter, le saignement du cordon ombilical, les pleurs incessants et les vomissements constituent les signes de danger du cancer chez le nouveau-né. « Après l’accouchement, poursuit-il, les signes des dangers du cancer se traduisent par le saignement, les vertiges et de la fièvre chez les femmes ». A cet effet, il a exhorté les femmes enceintes à suivre certaines règles de conduite comme le suivie de la consultation prénatale, post-natal, amener les nouveau-nés au centre de santé le plus proche, en cas d’anomalie et suivre toutes les instructions du docteur traitant.
Répondant aux questions des participantes, Dr Souleymane Traoré a invité les femmes enceintes à suivre les vaccinations du tétanos au cours de la grossesse et après l’accouchement avant de d’ajouter que les femmes enceintes doivent suivre une alimentation bien appropriée. « Cela, ajoute-t-il, implique la consommation des fruits, des légumes, du lait et de la viande grillée ». Il a surtout insisté sur l’hygiène de ces aliments.
Auparavant, la représentante du MPFEF, s’était réjouie de la sortie massive des groupements de femmes. Pour elle, cette activité concerne non seulement les femmes en âge de procréer mais aussi celles qui ont dépassé cet âge car celles-ci pourront s’en servir, afin de conseiller ou de prendre soins de leurs filles ou belles-sœurs.
Le représentant du Projet KeneyaJemukan a invité les participantes à suivre la conférence afin de bien véhiculer les informations sur les dangers du cancer à d’autres femmes.
Pour faciliter la sensibilisation des femmes sur les dangers du cancer, les participantes ont, entre autre, misé sur la formation des agents de santé au niveau des Associations de santé communautaire (ASACO) pour permettre aux relais de procurer des informations adéquates aux femmes, la formation des chefs d’association féminines afin que celles-ci informent, à leur tour, leur différent groupe.

Mariam F. DIABATé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here