“Les décideurs” : Le MEF justifie le non-paiement des 7 milliards de créances

“On n’a pas d’arriérés de dettes intérieures ni de dettes extérieures, a répondu le ministre Cissé, ajoutant que sur une facture de 8 milliards de F CFA présentée, seulement  533 millions F CFA méritaient d’être payés. L’autre partie de la facture près de 7 milliards de F CFA  réclamée par les opérateurs est fausse”.

 Pour son 5e numéro, “Les décideurs”  recevaient Dr. Boubou Cissé, ministre de l’Economie et des Finances. Les échanges ont porté sur l’état de santé de l’économie malienne et les mesures économiques introduites pour la bonne gestion des ressources et la réduction des dépenses publiques.

Le plateau était animé par Alexis Kalambry. L’émission a été l’occasion, pour le ministre, de faire le point de la situation économique du pays. Boubou Cissé s’est d’emblée déclaré satisfait de la croissance macroéconomique et de la capacité de l’Etat à payer les salaires des fonctionnaires.

Il a ajouté qu’il ne faut pas se limiter à ce satisfecit confronté à des problèmes réels. Il s’agit notamment de la pauvreté qui touche une frange importante partie de la population. “Il s’agit des gens qui n’ont pas nécessairement accès aux soins de santé et à l’éducation auxquels ils devraient avoir accès. A cela, s’ajoute le problème d’emploi des jeunes”.

Selon le patron de l’Hôtel des finances, “tant que ces problèmes demeureront nous ne pourrons pas nous réjouir de la bonne santé de notre économie”.

Le ministre de l’Economie et des Finance envisage la limitation des exonérations et la création d’une centrale unique d’achats. Toutes choses susceptibles de limiter le gaspillage des ressources publiques. Le ministre a aussi réagi par rapport à certains opérateurs économiques qui avancent une dette intérieure important qu’il a refusé de payer.

La réponse du ministre a été on ne peut plus être claire : “On n’a pas d’arriérés de dettes intérieures ni de dettes extérieures”, a répondu le ministre Cissé, ajoutant que sur une facture de 8 milliards F CFA présentée, seulement  533 millions F CFA méritaient d’être payés. “L’autre partie de la facture réclamée par les opérateurs est fausse”. D’où son refus de la régler.

“On m’a chargé de gérer de la manière la plus efficace possible les deniers publics et il n’est pas de mon rôle de jeter par la fenêtre l’effort le contribuable malien”.

Zoumana Coulibaly


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here