Ligue des champions d’Afrique : Le Stade malien et le Réal restent à quai

Stadistes et Scorpions ont été éliminés dès les préliminaires, suite à leur échec face, respectivement aux Libériens de Barrak Young Controllers et aux Nigérians de Rivers United. Depuis le lancement de la nouvelle formule il y a 21 ans, aucun club malien n’a réussi à atteindre la phase de poules de la compétition

Il n’y a donc pas eu de miracle pour les deux représentants maliens en Ligue des champions d’Afrique. Le Stade malien et le Réal sont tous tombés dès les préliminaires, suite à leur échec face, respectivement aux Libériens de Barrak Young Controllers et aux Nigérians de Rivers United. Les Scorpions ont volé en éclats 4-0 au Nigeria après le 0-0 de la manche aller à Bamako, tandis que les Blancs se sont inclinés 7-6 aux tirs au but. Battus 1-0 à l’aller au Liberia, les joueurs de Sotuba ont refait leur retard en s’imposant sur le même score au stade Modibo Keïta, avant de craquer dans l’épreuve fatidique des tirs au but.

Il n y aura donc pas de représentant malien en Ligue des champions cette année et l’on peut se poser la question de savoir si notre pays parviendra un jour à vaincre le signe indien et participer à la phase de poules de la compétition. Depuis le lancement de la nouvelle formule en 1997, donc 21 ans, aucun club malien n’a, en effet, réussi à se qualifier pour la phase de poules, alors que notre pays n’a raté aucune édition. Et l’échec de cette année est d’autant plus retentissant que nos deux représentants, le Stade malien et le Réal ont échoué dès les préliminaires.
Si l’élimination des Réalistes par les Nigérians de Rivers United était prévisible après le nul 0-0 concédé par l’équipe de Pascal Pons à l’aller au stade Modibo Keïta, le Stade malien lui, ne mérite aucune excuse. Et pour cause, non seulement les Blancs ont eu la chance de disputer la manche retour à domicile, mais ils avaient également en face un adversaire qui n’a aucune référence sur l’échiquier continental.

Cette rencontre Stade malien-Barrak Young Controllers ne devait être qu’une simple formalité pour les Blancs, qui n’avaient qu’un petit but à remonter et qui, d’ordinaire savent négocier leurs matches à domicile. Dimanche au stade Modibo Keïta, les protégés de Mamatou Kané «Mourlé» avaient toutes les cartes en main pour faire respecter cette tradition, mais l’équipe est complétement passée au travers du match, surtout sur le plan offensif. Dès le coup d’envoi de la partie, les Blancs afficheront leurs ambitions en assiégeant le camp adverse.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here