Niafunké, en deux mots

Situé à 250 km au sud-ouest de Tombouctou, Niafunké, chef-lieu de cercle du même nom, serait fondée par Bilangala Baliandou de Kondèle (cultivateur de son état). Sa population est estimée à 16 590 habitants en 2009. Composée de sonrhaïs, peuls, bellahs, bamanans, somonos, bozos, arabes, la population vit dans une atmosphère harmonieuse, conviviale et fraternelle marquée par les valeurs cardinales sociétales singulièrement la solidarité et l’entraide. Les activités principales sont l’agriculture, l’élevage, la pêche, le commerce et autres activités génératrices de revenus. Niafunké ou la commune urbaine de Soboundou est le village natal du célèbre guitariste feu Ali Farka Touré.

Goundam : les internautes en colère contre Orange et Malitel

L’accès à la connexion internet demeure une problématique pour les habitants de la commune urbaine de Goundam. Les opérateurs de téléphonie Orange et Malitel sont dans le viseur des mordus du net. Aucun signal de la connexion internet dans une grande ville comme Goundam où les services déconcentrés sont dotés d’ordinateurs, ce qui est agaçant. « Il me faut attendre 1 h ou 4 h pour avoir accès à la connexion internet et cela avec beaucoup de patience. Goundam ne dispose pas du 3G. A quoi ça sert de cumuler des forfaits ? Même pour communiquer le réseau est constamment perturbé», a déploré Oumar, un élève. Selon nos sources, certaines ONG de la place disposant du Wifi rechignent de laisser la population y accéder. En tout état de cause, les autorités administratives et politiques du cercle doivent prendre le taureau par les cornes.

A.M.B dit Ecrivain

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here