Autorisations d’installation des stations d’essence: Ami Kane a menti

213

Les promoteurs des stations pétro Djitoumou et Djinèdogo, Chiaka Traoré dit Français et Zoumana Tomoté dit Mandiou, s’inscrivent en faux contre les déclarations de Ami Bulldozer Kane sur les procédures d’autorisation d’installation. Ami Kane avance que seules les mairies ont donné les autorisations d’installation des petites stations, les concernés disent détenir des documents d’autorisation émanant des ministères. Approchés, ils avancent leurs versions.
Le promoteur du point de vente Pétro Djitoumou et Secrétaire général de l’Association des revendeurs de carburant de la commune VI (six) est le premier à s’exprimer sur le sujet. Il a tenu à rappeler que c’est grâce à la bonne réflexion de l’ancien Président de la République, son Excellence Alpha Oumar Konaré qu’on est passé de la vente en barrique au point de vente en pompe. Le secrétaire général, affirme que le Mali vit sous une dictature qui a détruit et veut encore détruire plus de trois mille (3.000) emplois sans tenir compte de l’intérêt du peuple.
Dans son diatribe, Chiaka Traoré propose un plan adéquat de renouvellement de la clause (Etat-Revendeurs) en collaboration avec l’Association des revendeurs de carburant en particulier et des commerçants d’une manière générale.
Selon lui, Ami Kane est responsable de la tension qui alimente les déguerpissements, elle veut créer une rébellion au sud.
‘’C’est une rébellion que Ami Kane prépare et elle aura lieu, si elle s’entête, car nous ne nous retirerons jamais. Que cela soit clair dans l’esprit du gouvernement et du Président de la république ‘’.
Quant à Zoumana Tomoté dit Mandiou, promoteur du point de vente station Djinèdogo, troisième (3e) vice présent de l’association des revendeurs de carburant de la commune VI, il soutient que la démolition des points de ventes de carburant est une politique dictée par les sociétés étrangères de vente de carburant et une société de la place dans laquelle le fils du président serait actionnaire.
Le promoteur de la station Djinèdogo s’inscrit en faux en ce qui concerne la déclaration du gouvernement au sujet des « points de vente des cubes en plastique » et demande au gouverneur de faire des recherches au lieu de faire des déclarations infondées.
Pour contester l’allégation faite par le gouverneur qui confirme que seules les mairies ont autorisées l’installation des points de ventes de carburant de la commune VI, Monsieur Zoumana Tomoté dit Mandiou confirme qu’ils ont des documents d’autorisation des différents ministères concernés par l’implantation des points de ventes de carburant.
Moussa Bouaré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here