Coopération Mali- Libye contre le terrorisme : Le SADI plaide pour une nécessaire collaboration

Le parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance,  a organisé une conférence de presse hier mardi 21 février 2017 à son siège à Djélibougou. La conférence de presse était animée par le secrétaire général du parti Dr Oumar Mariko. C’était en présence du secrétaire aux relations extérieures  M. Yehia AG Mohamed Ali et plusieurs membres du parti SADI.

A la suite  d’une mission de certains députés maliens en Libye, qui s’est déroulée du 06 au 11 février 2017  il faisait partie l’élu de Kolondièba, Dr Oumar Mariko a voulu informer l’opinion publique sur la situation qui prévaut actuellement dans  ce pays, la Libye.  Tel était L’Objectif  principal de cette conférence de presse. Pour le secrétaire général du parti SADI Dr Oumar Mariko, la République du Mali ne partage pas la frontière avec la Libye, mais aujourd’hui les pays sont logé à la même enceinte dont l’État n’exerce pas tout sa souveraineté surtout les territoires, les deux pays qui sont sous la commande à peu prés  de la communauté internationale, sont en phase de reconstruire l’armée national pour la paix et la sécurité.

Dr Oumar Mariko a souligné qu’il y’a beaucoup d’insécurité dans les deux pays le Mali et la Libye. Selon lui, concernant la Libye nous avons beaucoup d’immigrés qui sont déplace en Libye et qui sont devenu des otages, ou utilisés comme un fond de commerce pour des bandits armées qui se partagent Bamako et Tripoli. Pour lui, le Mali et la Libye ont intérêt à collaborer pour le retour de la paix et la sécurité.  Parce que dit-il, tous les mouvements terroristes qui se trouvent au Mali ont leur ligne en Libye. A l’en croire, si le Mali et la Libye ne se mettent pas ensemble pour contraindre cette fléau le pire serait à craindre.  Aujourd’hui,  la Libye que nous avons vu est déterminé, nous estimons qu’avec la reconstruction de leur l’armée nationale, nous sommes sûr que la Libye va gagner. Et  si cette Libye va gagner et que le Mali est l à à trainer sur cette situation, ce ci est un risque, parce que les terroristes vont se déporter vers le Niger et de là-bas au  Mali, ce qui va encore davantage compliqué la situation de notre pays.

Le secrétaire général du parti SADI a fait savoir qu’ils sont allés en Libye pour que les autorités comprennent qu’il y’a une nécessaire collaboration entre le Mali et la Libye. «  Ceux-ci passera nécessairement par le respect que les autorités maliennes doivent avoir avec les autorités légitime et légale de la Libye qui se sont représentées par le parlement et le gouvernement libyen », a-t-il conclu.

Daouda Diankoumba

Source : Aube d’Afrique

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here