Mali: plainte de l’Assemblée contre l’hebdomadaire «Figaro du Mali»

37

L'affaire est commentée par plusieurs titres maliens. Le président de l'Assemblée nationale du Mali accusé d'avoir commis « l'adultère dans son bureau » porte plainte pour diffamation contre un journal malien, le Figaro du Mali, dont le directeur de publication a formellement reçu mardi 21 février la plainte.

Tout est parti d'un article de l'hebdomadaire Figaro du Mali. Dans son numéro 12, le journal écrit : « Le président de l'Assemblée nationale s'est fait surprendre en flagrant délit d'adultère dans son bureau avec sa secrétaire ». Le Figaro du Mali s'interroge même sur la possibilité de destituer le chef de l'hémicycle, Issiaka Sidibé.

A la parution de l'article, levée de boucliers ! Communiqués officiels pour condamner le journaliste auteur de l'information. La thèse du complot national, international, est même avancée. Le journaliste de son côté se dit droit dans ses bottes et refuse de démentir la nouvelle, il précise que « le président de l'Assemblée nationale Issiaka Sidibé a été surpris non pas avec sa secrétaire, mais une autre collaboratrice ».

L'affaire diversement commentée prend de l'ampleur, fait la Une des journaux. Et finalement l'Assemblée nationale, son président, portent plainte. Secrets d'alcôve à l'Assemblée nationale du Mali étalés sur les places publiques ou publication de fausse information ? Le marathon judiciaire commence le 15 mars prochain par une audience de consignation.


Source : Africatime

Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here