Psychose générale

De Marka à Nampala en passant par Diabaly, Macina jusqu’à Tenenkou, le peu d’habitants restés vivent avec la peur de jour en jour, ils ne savent plus quoi faire. L’Etat aussi leur interdit l’usage des motos dans toute cette vaste zone. C’est ainsi qu’à Koumbe (village situé dans la commune de Diafarabé), à 44km de Ké-Macina, selon les infos qui nous parviennent, les djihadistes menaçaient de mener une attaque sur ce village bambara dans la nuit du jeudi 16 au vendredi 17 février 2017. Le vendredi matin, entre 9h et 10h, ils ont abattu un jeune bambara du nom de Chaka Bouaré qui était parti chercher du bois mort entre Koumbe et Sene Marka, un autre gros village de Diafarabé.

Il était avec un autre de l'ethnie Bella qui a été relâché par ses agresseurs. Dans la nuit de samedi 18 février 2017 à dimanche, des coups de feu ont été entendus aux alentours de Macina ; les populations étaient toutes rentrées chez elles. Parce que les éléments du prédicateur Amadou Kounfa avaient annoncé dans une prière de vendredi qu’ils viendraient attaquer Macina. Franchement, le Macina s'embrase de plus en plus.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here