Affrontements de KE-MACINA : Les manœuvres douteuses de la Minusma

97

Des sérieux doutes entourent l’implication de la Minusma dans le conflit meurtrier dans la zone de Macina. C’est la mission onusienne elle-même qui annonce les séries de réunions qu’elle a eues avec les communautés suite aux affrontements de la semaine dernière.

A en croire la Minusma, sa délégation s’est rendue vendredi dernier dans la localité de Ké-Macina et sur place, dans la matinée, elle s’est immédiatement dirigée sur la préfecture du cercle pour y rencontrer les autorités administratives.

“L’objectif de cette visite est d’échanger avec vous sur la situation actuelle et sur les événements déplorables qui se sont déroulés ici. Nous avons reçu beaucoup d’informations contradictoires et nous sommes là pour en savoir davantage”, a expliqué Mme Fatou Dieng Thiam, s’adressant au préfet du Ké-Macina, Fadjigui Théophile Coulibaly, ainsi qu’à ses collaborateurs.

Officiellement, la Minusma explique que cette mission visait à apporter son soutien aux autorités locales afin de trouver des pistes de solutions pacifiques et durables à ce type de conflits. Ceux-ci étant de plus en plus récurrents dans le Centre du pays, ils ont des conséquences tragiques sur les populations.

Suivant le communiqué de la Minusma, la délégation était scindée en deux groupes et a rencontré d’une part, le maire la commune, les membres de la Commission de réconciliation locale spéciale mise en place à la suite des événements ainsi que quelques organisations de la société civile.

Pyromanie

Par ailleurs, précise la Minusma, l’autre partie de l’équipe onusienne s’est entretenue avec les Forces de sécurité maliennes, les blessés ainsi que les déplacés internes. En dernier lieu, les missionnaires ont discuté avec le personnel du développement social chargé des questions humanitaires en faveur des personnes ayant fui les hostilités.

Cependant, quelques jours après le passage de la délégation de la Minusma dans la zone, des inquiétudes demeurent sur le mode opératoire de ses envoyés qui ont plutôt accordé plus d’importance à une partie que de travailler à calmer les esprits. Du coup, l’on se demande quelle est la motivation réelle de la mission onusienne au Mali dans ce conflit qu’on tend coûte que coûte à communautariser ?

Une certitude : dans le Nord où sa mission était plus orientée à une solution consensuelle, la Minusma n’a pas pu avoir des résultats. En transportant son “expertise” dans le Centre, elle donne l’occasion à ceux qui pensent qu’elle joue plus au pyromane qu’apaiser la tension.

A. M. C.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here