Besoins pour 2017 en produits de santé du secteur marchand : Pour la disponibilité permanente des produits de santé

Une bonne santé passe par  la  disponibilité des produits pharmaceutiques sur le marché. Donc, la Pharmacie Populaire du Mali (PPM) qui est l’institution étatique pour cette mission régalienne, est à pied  pour relever  ce défi tant  au niveau public et privé.

Ainsi, l’atelier  de ce lundi 20 février s’inscrit dans une telle dynamique. Il fut organisé par la Pharmacie populaire du Mali en partenariat avec l’Usaid-Siaps et Coopération néerlandaise,  sous la houlette du Ministère de la santé et de l’hygiène. La rencontre qu’a mobilisée les pharmaciens et médecins dans la salle des réunions de ladite structure,   a été  précédée d’une  cérémonie d’ouverture co-présidée par le Président Directeur Général  (PDG) du Ppm Dr Moussa Sanogo et le Représentant de l’Usaid.

Après avoir salué et apprécie la nouvelle démarche empruntée par la Ppm, qui entre dans la modernisation de son fonctionnement,  le Représentant de l’Usaid dira que  leur accompagnement se situe  dans cette logique. Il s’agit d’identifier les besoins  en termes de médicaments pour 2017. Aussi,  l’Usaid  intervient auprès de l’institution   dans le volet formation et coaching. Par  rapport  à l’organisation de  cet atelier de validation,  l’Usaid a apporté son appui financier et matériel. Cet accompagnement  a été rendu facile grace à l’esprit d’ouverture  de la direction générale de la Ppm.

Pour le Pdg de la Ppm, l’estimation des besoins en produits pharmaceutiques au Mali, représente un défi majeur au regard des multiples contraintes. Il s’agit entre autres : l’absence d’une procédure nationale écrite de quantification des besoins ; des insuffisances dans la remontée des données de consommation et de l’information pharmaceutique ; l’absence des besoins exprimés de façon détaillée (districts sanitaires, hôpitaux, secteur privé etc) à la Ppm ; le non-respect du circuit d’approvisionnement par les établissements de santé ; l’insuffisance dans la satisfaction des besoins exprimés à tous les niveaux du système de santé avec les ruptures de stock, les péremptions, les surstocks etc.

Le Dr Moussa Sanogo a également rappelé qu’en 2016, une visite de terrain a été effectuée auprès de toutes les représentations de la Ppm. Un diagnostic a été fait, permettant ainsi d’apprécier les efforts fournis par l’institution pilote, à travers le soutien du Département. Chose qu’a permis d’élaborer un manuel de procédures administratives, financières et comptables.  Egalement, au courant de la même année,  la Ppm a contribué au renforcement des capacités de ces ressources humaines à travers la formation continue, le développement des compétences, le recrutement de personnel compétent etc.

De même, au cours de l’année 2016, la Ppm a assuré la disponibilité des médicaments  atteignant un taux de l’ordre de 96,58% sur toute la pyramide sanitaire. De ce fait, elle a procédé à la distribution effective de 26 253 kits césarienne pour un cout total de 1 153 504 100 F cfa.

Diakalia M Dembélé


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here