Protection de l’écosystème dans les forêts du Mandé : La Ministre KEITA Aïda MBOW mène une opération ‘’Coup de Points’’

35

Le Mali a opté pour une Politique Nationale de Protection de l’Environnement (PNDE) qui engage tous les acteurs à savoir le Gouvernement, les populations et les Partenaires Techniques. Ces acteurs ont pris des décisions qui touchent la conception, la planification et la mise en œuvre des politiques, des programmes et activités de développement touchant la gestion décentralisée et participative des ressources naturelles.

C’est dans ce cadre que le Plan National d’Action Environnementale (PNAE) a privilégie une approche inclusive et participative, impliquant l’ensemble des acteurs sur le plan national, régional et local afin d’assurer la légalité et la légitimité de la gouvernance des ressources naturelles.

L’Association des Chasseurs du Mali ‘’ACM’’ SaanéaniKontron a bien compris l’enjeu de la gouvernance des zones en défend. C’est ainsi qu’elle a rencontré les responsables du Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable (MEADD) la semaine dernière pour se plaindre de la déforestation des forêts classées des Monts Mandingues et du Kenié-baoulé qui sévit sur ces deux sites.

La Ministre du département a pris très au sérieux cette menace qui plane sur l’existence de ces deux forêts. Immédiatement elle a organisé une descente sur les lieux. Elle était accompagnée du Secrétaire général du dit département qui est originaire de la zone du Mandé, du Directeur Général des Eaux et Forêts, le Général Camara, du Directeur Régional de la Direction des Eaux et Forêts de Koulikoro, et patron du Campement forestier de Neguela au compte de l’Office du Parc National de la Boucle du Baoulé (OPNBB), du premier adjoint du Maire de la Commune de Siby, de Lanceni Balla Kéïta, Secrétaire Exécutif de l’Association pour la Sauvegarde et la protection des Monts Mandingues (AS.MO.MA.MALI) créée en 2009, du Président de l’ACM SaanéaniKontron, DonsobaTénémakanSinaba.

La délégation était accompagnée des agents des Eaux et Forêts et d’une équipe bien armée de la Gendarmerie. De 8h à 17h, ladite délégation a parcouru plus de 150kms dans les deux forêts pour se rendre compte du degré de la dégradation de leur couvert végétal. C’est ainsi que des dizaines de fours à charbon, des tas de bois assemblés, des milliers de sacs de charbon, prêts à être embarqués sur Bamako et des sites de résidence des bucherons ont été découverts principalement dans la forêt du Kéinié-Baoulé.

En général, ces bucherons, destructeurs des forêts dans la zone du Mandé sont des gens venus de la zone de Bougouni. Ils se sont installés impunément dans la forêt depuis plus de 3 ans. Le constat fait par Madame la Ministre est très amère à savoir des centaines d’hectares déboisés et la fuite des animaux de la zone. Le nombre insuffisant d’agents affectés à la protection de ces forêts, la faiblesse des organisations et des associations à la base jouent négativement sur la bonne préservation de l’environnement de ces zones protégers. Egalement le rôle passif des populations se fait ressentir dans la sauvegarde du couvert végétal. Madame la Ministre, envisage des mesures énergiques pour chasser les hameaux installés dans les forêts, sources de toutes les dégradations constatées dans l’écosystème de cette partie du Mandé.

La mairie de la commune de Siby a suggéré à Madame la Ministre d’organiser une réunion de formation et de sensibilisation entre tous les acteurs locaux, les responsables communaux, les agents forestiers en charge de la surveillance des forêts ayant un lien avec ces deux forêts. Les communes concernées sont Siby, Sobra, Neguela et celles de Kita faisant frontière avec la forêt.

Cette première visite n’a concerné que la partie de la forêt dans la commune de Siby.L’ACMSannéaniKontron, souhaite une autre sortie avec la Ministre, cette fois-ci dans la zone de Kéniéba-Konkon, car seules des opérations surprises, comme celle du samedi passé permettront de préserver ces forêts certainement.

Seydou DIARRA Envoyé spécial

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here