Tour Préliminaire de la ligue des champions africaine : Grosse désillusion pour le football malien !

33

Le weekend dernier a eu lieu les matchs retour du tour préliminaire de la ligue des champions africaine. Les deux clubs maliens engagés étaient dans l’obligation de faire des résultats. A l’arrivée, ils sont tous restés à quai. Un nouveau revers pour notre sport roi quelques jours seulement après la débâcle des Aigles à la coupe d’Afrique des nations au Gabon.
Le stade malien de Bamako accueillait le dimanche 19 février au stade Omnisport Modibo Kéita les Libériens du Barrack Young Controller du Libéria. Les Libériens déjà vainqueurs de la manche-aller par le score de 1 but à 0, étaient venus à Bamako pour consolider leurs avantages. Pour cette manche-retour, les Blancs de Bamako devraient gagner par au moins deux buts d’écart sous peine d’être éliminés dès le tour préliminaire. C’est pour quoi, il n’y’a pas eu de round d’observation dans cette rencontre. Après plusieurs tentatives infructueuses, les Blancs de Bamako par l’intermédiaire de Moussa Koné, servi par Issiaka Samaké ouvre le score à la 45+1’. C’est sur ce score de 1 but à 0 en faveur des Blancs de Bamako, que l’arbitre renvoie les deux équipes dans les vestiaires. A la reprise, les blancs reprennent la conduite des opérations. Ils assiègent le camp libérien sans jamais réussir à marquer le second but synonyme de qualification pour les 16e de finale. C’est sur le score de 1 but à 0 que l’arbitre siffle le coup de sifflet final. Un score insuffisant pour pouvoir se qualifier au tour suivant d’autant que les Libériens l’avaient remporté par le même score lors du match-aller. Il fallait recourir à la séance fatidique des tirs au but pour départager les deux équipes. Cette épreuve des nerfs tournera en faveur des visiteurs qui l’emporteront par 7 tirs au but à 6. Le Stade malien dit adieu à la ligue des champions et cela dès le tour préliminaire.
Quelques heures plutôt, l’AS Réal de Bamako avait été balayé 4 buts à 0 au Nigéria par le River United. Déjà au match-aller, les scorpions avaient contraint au nul vierge à Bamako. Avec cette double élimination, aucun club malien ne se retrouve plus en ligue des champions. C’est la énième fois que nos clubs échouent à rentrer dans la phase de poule de la ligue des champions. L’élimination de cette année fait encore plus mal, d’autant que nos clubs n’ont pas pu passer le cap du tour préliminaire. Pis, le champion du Mali se fait éliminer par le champion du libérien, une sacrée contreperformance du champion malien. Cette élimination précoce de nos clubs n’est ni plus que la conséquence de l’improvisation et du pilotage à vue. Sinon comment comprendre qu’un club comme le stade malien vainqueur de la coupe CAF en 2009 soit incapable de franchir le tour préliminaire de la ligue des champions ? Il faut à nos clubs de vrai projet sportif axé sur une vision solide. Cela passera par une restructuration et une professionnalisation de nos clubs. Car il faut bannir cette gestion clanique et bancale des clubs. Cette double élimination de nos clubs risque de nous coûter chère au niveau de l’indice de la CAF.
En tout état de cause, les yeux sont désormais tournés vers le Djoliba AC et les Onze Créateurs de Niaréla en coupe de la confédération africaine. Ces deux clubs doivent tirer tous les enseignements de l’échec des clubs éliminés en ligue des champions.
Abdrahamane Sissoko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here