Trump : 25 heures de golf, 18 heures sur Twitter, son étonnant emploi du temps

58

D’après un calcul réalisé par le “Washington Post”, le président américain privilégie son loisir favori aux rencontres avec des chefs d’État étrangers.

Le premier mois de la présidence de Donald Trump a été marqué par des polémiques en tout genre. L’activité du nouveau chef de l’État a été étudiée à la loupe par le quotidien Washington Post, qui a retracé son emploi du temps précis et a calculé les heures passées à ses différentes tâches. Résultat, Donald Trump a passé 18 heures à tweeter et 25 heures sur des parcours de golf. Un loisir qu’il a davantage favorisé au détriment de rencontres avec des dirigeants étrangers, note le journal.

Dans le détail, le président des États-Unis a travaillé 182 heures au cours du premier mois de son mandat, avec notamment 6 heures consacrées à signer des décrets, 4 heures en conférences de presse, 14 heures en sessions de travail et 21 heures avec des chefs d’État étrangers, en réunion ou au téléphone. Le Washington Post a aussi estimé que Donald Trump a passé les trois quarts de son temps dans la capitale fédérale, et le reste en Floride, dans sa résidence de luxe à Mar-a-Lago.

Lire aussi Trump : une (très) chère famille à protéger

18 heures sur Twitter

Pour avancer ces chiffres, le journal américain s’est basé sur les points de presse organisés deux fois par jour à la Maison-Blanche (le matin et le soir), au cours desquels l’agenda précis du président est détaillé. Grand fan de golf et propriétaire de plusieurs parcours, Donald Trump a ainsi passé 25 heures à pratiquer son loisir favori, 4 heures de plus, donc, que le temps accordé aux rencontres au sommet avec des dirigeants mondiaux.

Adepte de Twitter, le nouveau président des États-Unis a posté 128 messages sur le réseau social depuis son investiture, en utilisant son compte personnel plutôt que celui créé pour sa présidence. Il y a consacré 18 heures, souvent pour adresser des critiques à la presse et à ses principaux opposants, notamment ceux qui ont dénoncé son décret anti-immigration.

Publié le 23/02/2017 à 11:04 | Le Point.fr


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here