Utilisation des produits hygiéniques : L’appui bienvenu des laboratoires ANIOS et CTEC

31

Ils s’attèlent à mettre au service de nos hôpitaux des produits hygiéniques de qualité.

Les laboratoires ANIOS et CTEC, en collaboration avec la Direction Nationale de la Santé (DNS) ont organisé hier, à la Maison des Ainés, un atelier d’information et de formation sur les pratiques d’utilisation des produits hygiéniques mis sur le marché. Il s’agissait de renforcer les compétences du personnel socio-sanitaire et autres acteurs en matière de prévention et de lutte contre les infections dans les établissements de santé. Autour du représentant des laboratoires ANIOS, M. Thomas Deleplangue, de la société CTEC, la journée a enregistré la présence des cadres des structures sanitaires du District de Bamako, ceux des régions de Sikasso et Ségou et des ordres professionnels de la santé du pays.
Thomas Deleplangue, dans des propos de reconnaissance, dira que cet atelier a été rendu possible grâce à son distributeur local, qu’est la société CTEC. Société de droit français, les Laboratoires ANIOS sont leaders en France dans la distribution des produits hygiéniques. De ce fait, il y a 12 ans, l’ANIOS signé avec l’Etat français un accord de partenariat, lui permettant de maintenir le monopole en matière de livraison des produits dans les établissements sanitaires. Parlant de la présence de ces produits sur le sol malien, Deleplangue dira qu’elle remonte à 6ans. Quant à cette journée d’information et de formation, elle permettra de renforcer encore plus, le partenariat qui lie les Laboratoires ANIOS à la société CTEC, a t-il estimé.
Le représentant du directeur national de la santé, Gaoussou Keita a, pour sa part, déploré le fait qu’au Mali, les infections en milieu de soins constituent un problème de santé publique. Ainsi, les résultats obtenus au cours des évaluations faites par la Division hygiène de la DNS ont révélé quelques malaises. Il s’agit: des insuffisances d’entretien et de désinfection des surfaces (murs, sol, planchers, matériel etc. et une insuffisance dans la pratique de désinfection des mains dans 68% des établissements. Il a, par ailleurs, remercié les Laboratoires ANIOS et CTEC pour leur appui constant dans la prévention des maladies et l’amélioration de l’état de santé des populations.
L’ atelier a été entièrement financé par les Laboratoires ANIOS et CTEC.
Diakalia M Dembélé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here