Affrontement entre tendances rivales de la coordination des transports routiers : 11 suspects appréhendés par les limiers du 3ème Arrondissement

47

La tension était à son comble, le mardi 21 février dernier à Bagadadji, place ‘’Rail-da’’. Une vive altercation opposant deux tendances syndicales rivales de la coordination des syndicats des transports routiers du Mali, a fait plusieurs blessés dans les deux camps. Dont l’un se réclame de Maharafa Touré, tandis le seconde est composé des proches de Souleymane Diallo dit «Joli». Informés de l’incident sanglant, les hommes du commissaire principal Ibrahima Soma Keïta du 3ème arrondissement, sous la conduite de l’inspecteur principal, Youssouf Coulibaly, chef de la brigade de recherches, ont procédé à l’interpellation de 11 suspects dont Sadio Traoré, Mamadou Keïta et Djibril Traoré en possession d’armes blanches et d’un pistolet automatique de fabrication tchèque.
Selon nos sources, cette guerre de clan date de plusieurs années. Déjà, 2015, un premier affrontement a opposé les deux groupes rivaux en Commune I du district de Bamako. La violence du choc était telle qu’un gros bras a succombé. L’énergumène avait été commis par le camp de « Joli » pour l’aider à vaincre ses adversaires plus forts. L’intrus a eu la mal chance de cristalliser la colère des adversaires qui lui ont donné des coups mortels avec des coupes-coupes et des gourdins, qui lui ont finalement coûté la vie.
Depuis lors le conflit a gagné en intensité et, est même devenu cyclique. A la moindre occasion, les deux tendances s’affrontent pour un motif banal. Le plus inquiétant dans ces conflits larvés, c’est l’usage des armes à feu et/ou blanches que font les protagonistes. Conséquence, chaque altercation se termine dans un bain de sang comme celui du mardi passé, voire par mort d’homme comme ce fut le cas en 2015.
A en croire nos sources, le mardi dernier les affrontements ont éclaté tôt le matin suite à une banale dispute. Mais, c’est aux environs de 8 heures, que les limiers du commissariat du 3ème Arrondissement ont été informés de cette énième altercation entre les deux tendances rivales au niveau du ‘’Rail-da’’. Ainsi après avis favorable du Procureur près le tribunal de grande instance de la Commune II du district de Bamako, l’instruction a été donnée aux éléments de la BR de se transporter sur les lieux aux fins de constatation et d’enquête.
La présence de ces limiers a suffi pour dissuader les protagonistes (les jeunes chauffeurs, apprentis-chauffeurs) ainsi que les spectateurs. Qui ont pris leur pied au cou dès l’arrivée des policiers sur les lieux. Toutefois, les éléments dépêchés ont réussi à appréhender 11 suspects, dont les trois personnes annoncées dessus. Ils ont transporté au poste de Police pour être écoutés. A l’issue de leur interrogatoire, les prévenus ont été placés sous mandat de dépôt par la justice. Concernant les blessés, ils ont été conduits à l’hôpital pour soin avant leurs auditions qui feront l’objet d’une autre procédure.
Moussa Sékou Diaby

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here