Autodiagnostic et état des lieux de l’IUG : En finir avec les problèmes pour toujours

47

Pour corriger les erreurs et redorer l’image de l’Institut Universitaire de Gestion (IUG), les cadres se sont concertés du 7 au 9 février 2017 à la faveur d’un atelier d’échanges et de partages d’idées. C’était, à l’Amphithéâtre préfabriqué de la Faculté des sciences économiques et de gestion (FSEG). Les travaux étaient sous l’égide de M. Adama Ouane, représentant le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, en présence du Dr Badra Macalou, Directeur Général de l’IUG et du personnel de cet institut.

L’IUG, vue ses performances exceptionnelles, était considéré comme l’une des sources d’inspiration au Mali, sinon dans la sous-région. Mais force est de constater que ces derniers temps, l’institut a connu des difficultés compromettantes pour ses acquis qui relevaient de sa gouvernance. Cependant, les cadres ont jugé utile de se concerter, afin de trouver des solutions aux problèmes qui laminent l’IUG. Objectif : produire un document de référence sur l’état des lieux.

Compte tenu de l’importance de la rencontre, plus de 150 participants ont pris part à cette réflexion pour le redressement et la relance de l’institut Universitaire de gestion (IUG). Faut-il reconnaître que cette initiative émane de l’engagement et le sens élevé du devoir du DG entrant, le Dr Badra Macalou, conformément à la feuille de route qu’il a présentée, lors de sa prise de fonction, il y a six mois. Mais également la détermination du personnel qui a travaillé durant trois mois pour élaborer un document permettant de support à cet atelier.

Au total, sept thématiques ont été développées au cours de cette rencontre. Tous les domaines qui structurent la vie de l’institut sont concernés à travers les différentes thématiques: gouvernance, questions institutionnelles, de réforme et relations avec la hiérarchie; analyse de filières, des licences et des départements; questions pédagogiques (plaquettes, programmes, mise en œuvre du LMD); environnement, infrastructures et conditions de travail; analyse des cours à distance; coopération interuniversitaire, recherche et masters professionnels; question sociales, culturelles, sportives et de communication.

S’agissant des préoccupations spécifiques, deux sous-thèmes ont été dressés en thématiques entières. Il s’agit de l’analyse de la filière hôtellerie et tourisme, de l’insécurité et de la violence dans l’espace universitaire de l’IUG.

Poursuivant son intervention, le DG de l’IUG, le Dr Badra Macalou témoigne que l’atelier a été une très grande réussite. Il a ajouté que les acteurs de l’Institut sont désormais unis et déminés davantage pour consolider les acquis, afin de relever les défis.

Adama Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here