Conférence d’entente nationale : La position extrémiste de Soumana Sacko

52

Le parti de l’ancien Premier ministre, la CNAS Faso Hèrè, ne participera pas à la Conférence d’entente nationale que le Mali organise au mois de mars prochain, conformément à l’Accord pour la paix et la réconciliation. Zorro et ses compagnons estiment qu’ils n’ont pas été associés au processus d’élaboration de l’Accord du 15 mai 2015. Et ils n’entendent pas participer à sa mise en œuvre.

Cette position extrémiste de l’ancien Premier ministre ne contribue pas à l’apaisement du climat politique. Aujourd’hui, tous les fils du pays doivent converger pour consolider les efforts de paix des autorités de notre pays. Chacun doit s’efforcer à renoncer à son égo pour faire face au pays. Il est temps qu’on pense au pays qui a déjà trop souffert des effets de sa plus grave crise. Personne ne pourra satisfaire ses intérêts personnels si le pays n’est pas en paix. La conférence d’entente nationale est l’occasion inouïe pour trouver une unanimité autour de la patrie. Elle sera une tribune pour tous les patriotes de s’exprimer librement pour trouver une solution définitive à la crise. En adoptant cette position, Zou et ses camarades vont se retrouver au banc de la République. Ce qui est regrettable. Car, la nation aura besoin de la contribution des hommes de qualité qu’ils sont. D’ici là, nous osons espérer qu’ils mettront un peu d’eau dans leur vin pour venir enrichir la Conférence d’entente nationale.

Affaire de la sextape à l’Assemblée nationale

« Secrétaires, n’ayez pas honte »

L’Association des secrétaires et des secrétaires de direction (ASSAD) a apporté son soutien à leur collègue accusée par un journal d’avoir été « surprise en flagrant délit » avec son patron dans son bureau à l’Assemblée nationale. C’était au cours d’un sit-in organisé le jeudi dernier devant la Maison du Peuple. Au cours de cette rencontre, les responsables ont véhiculé des messages forts pour manifester leur soutien à leur collègue. On pouvait entendre : « secrétaires, n’ayez pas honte, restez dans votre fonction, elle est noble», «je suis Djénéba ». La présidente de l’Assad a saisi cette tribune pour inviter l’Etat à assumer ses responsabilités.

Complexe scolaire privé Lycée Gnetaaso

Un geste de solidarité envers ses élèves

Malgré son statut d’école privée, la direction du lycée Gnetaaso, sis à Daoudabougou-Kalaban-Coura, n'a cessé de multiplier les bonnes actions en faveur de l'éducation nationale depuis sa création. Elle ne ménage aucun effort dans ce sens. Elle vient de s’illustrer une fois de plus en dotant en livres ses élèves, notamment ceux qui font l’Arabe comme LV2. En effet, la direction de l’école a offert 40 livres du programme d'Arabe APC, classe de TLL. Il s’agit des œuvres de Mamadou Sangaré intitulée : «Regards sur les compétences », un livre largement répandu sur l'ensemble du territoire national, et qui est mis à la disposition des élèves. Ce don est entièrement financé par le promoteur du lycée, Bréhima Diallo.

Un geste de solidarité de haute portée à saluer qui est à mettre à l'actif de ce grand lycée. C’est un acte dont les effets positifs vont certainement se sentir aux examens de fin d’année scolaire. Il faut rappeler que l’école a toujours eu de meilleurs résultats lors des différents examens depuis sa création. C’est un établissement de référence sur la rive gauche. Ces performances ont toujours été saluées par les responsables de l’administration scolaire au Mali. Ces bons résultats sont le fruit du professionnalisme de l’équipe dirigeante de cet établissement privé. Par cet acte, la direction de l’école donne un exemple à suivre pour les autres établissements.

Rassemblés par la Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here