Développement durable du service d’eau potable au Mali : La SOMAPEP SA sur le point de doter plusieurs villes maliennes d’eau potable

60

Dans le but d’offrir de l’eau potable à plusieurs villes maliennes et de lutter contre les multiples maladies liées à la consommation d’eau souillée, le gouvernement du Mali, avec l’appui financier du Danemark, a élaboré une large étude au sein de certaines villes du pays dans le but de leur doter de station d’eau potable aux populations. Une étude dont les résultats seront examinés durant deux jours d’atelier à l’hôtel Radisson par les experts du domaine. L’atelier qui a ouvert ses portes le jeudi 23 Février 2017 sous la houlette de Mme Ly Fatoumata Kane conseillère technique au ministère de l’Energie et de l’Eau qui représentait le ministre, en présence de l’ambassadrice du Royaume du Danemark au Mali Winnie Estrop Petersen ainsi qu’Adama Tiemoko Diarra, le Directeur général de la Société Malienne de Patrimoine de l’Eau Potable (SOMAPEP SA).

La conseillère technique du ministre de l’Energie et de l’Eau Mme Ly Fatoumata Kane a entamé ses propos en évoquant la problématique de la crise d’eau dans les pays en voie de développement comme le Mali tout en mettant l’accent sur les innombrables efforts consentis par le gouvernement afin de soulager la souffrance des populations. « La problématique de l’alimentation en eau potable des populations du Mali constitue un défi majeur, j’allais dire, l’une des grandes priorités du gouvernement du Mali. Au demeurant, l’accès à l’eau potable de manière durable s’inscrit dans les axe prioritaires du Cadre Stratégique de Relance Economique et du Développement Durable (CSREDD) qui fédère l’ensemble des politiques et stratégies de notre pays » souligne-t-elle. Selon elle, cette volonté du gouvernement de parvenir, à court terme, à cette durabilité du service public de l’eau potable trouve son répondant dans le processus de reforme institutionnelle du secteur de l’hydraulique urbaine ayant abouti à la création d’une société de patrimoine et d’une société d’exploitation. Elle ajoutera  que l’objectif de cette nouvelle politique de gouvernance du secteur de l’eau potable est de corriger les insuffisances constatées ces dernières décennies. Mme Ly Fatoumata Kane a indiqué que le gouvernement du Mali, via son département, a initié des études de prospection en vue de promouvoir un développement durable du service de l’eau potable au Mali. Des études qui, d’après elle, a abouti à des documents de programmation et de planification dénommée « Schémas Directeur d’Approvisionnement en Eau Potable ».

Durant ces deux jours d’échange, il s’agira d’examiner les résultats des études menées dans les différentes localités notamment à Kayes, Kati, Sikasso, Nioro du sahel, Kita, Koulikoro, Sélingué, Bougouni, Ségou, Markala, San, Mopti et Bandiagara mais aussi d’échanger sur les perspectives d’accès à l’eau potable dans ces différentes localités couvertes par le projet d’appui Dano-Suédois au programme sectoriel Eau-Assainissement (PADS-PROSEA) dans sa sous composante hydraulique urbaine, annonce-t-elle. La représentante du ministre de l’Energie et de l’Eau a fait savoir que les schémas directeurs sont élaborés pour l’horizon 2030 et proposent également des actions pour pallier aux besoins à court terme. « Ces schémas directeurs  sont le fruit du partenariat entre les Gouvernements du Mali et du Danemark pour l’amélioration des conditions de vie des populations par un meilleur accès à l’eau potable et à l’assainissement, notamment pour les plus pauvres et à bas prix »,  a souligné l’ambassadrice du Royaume du Danemark au Mali Winnie Estrop Petersen. Quant au Directeur général de la SOMAPEP SA Adama Tièmoko Diarra, il s’est réjoui de l’organisation de l’atelier qui, à ses yeux, permettra à sa structure de soulager la souffrance des populations en eau potable.

Moussa Samba Diallo


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here