Tenue de la promesse présidentielle : Bientôt une nouvelle centrale thermique de 92 mégawatts à Kayes

Suite au voyage qu’il a effectué, le 17 février dernier à Paris, le Ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini Maïga, a procédé à la signature de la convention de financement et de l’accord direct du Projet de construction d’une centrale thermique à Kayes, pour un montant de 83 milliards de francs CFA.
Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta avait promis de faire du besoin crucial d’énergie un triste souvenir pour les Maliens. De facto, il est loisible de comprendre que ce projet s’inscrit dans la logique de réalisation des promesses présidentielles. Le Mali sera bientôt parmi les puissances énergétiques en Afrique de l’Ouest. Cette centrale thermique qui sera domiciliée à Kayes, avec une capacité de 92 MW, sera construite en BOOT (Build Own Operate and transfert).
Les Responsables de la société d’Albatros Energy estiment que cette centrale contribuera à augmenter rapidement la production du réseau électrique interconnecté à hauteur d’environ 22%. «Elle fournira de l’électricité principalement aux sociétés minières d’une Région qui abrite de grandes mines d’or comme celles de Sadiola, Yatela, Loulo, Tabacoto et la cimenterie en chantier de Gangontery», déclarent-ils.
En plus du caractère producteur d’énergie, Amadou Sow, Administrateur de l’Albatros Energy, y croit fermement : «Ce projet sera un véritable frein à l’exode rurale et au déplacement de masse des bras valides de la zone fortement migratoire et deviendra, de facto, un réel mobile de lutte contre la pauvreté ; car, il va générer plus de 150 emplois directs et 100 autres indirects».

Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM)
14e session du Conseil d’Administration
La CANAM a tenu, mardi 14 février 2017, la 14e session de son CA (Conseil d’administration) dans la salle de conférence du Conseil national du patronat du Mali, sous la présidence de Cheick Oumar Dia, Président du Conseil d’Administration (PCA) et en présence du PDG de la structure, Luc Togo.
Après avoir examiné et adopté les points inscrits à l’ordre du jour dont le procès-verbal de la 13e session et l’état de mise en œuvre des recommandations, la présente session s’est penchée sur l’adoption du programme d’activités et du projet du Budget 2017.
Le PCA dira que le programme d’activités de 2017 est essentiellement axé sur la poursuite de la mise en œuvre du système intégré d’identification biométrique de type web services.
«Il s’agira de poursuivre et de renforcer les opérations d’immatriculation par l’intensification des campagnes d’enrôlement de proximité ainsi que l’observation d’une plus grande célérité dans la production des cartes et l’amélioration de l’accès aux soins à travers la mise en place d’espaces AMO dans les structures de soins au niveau régional», soutient Cheick Oumar Dia. A ses dires, cette année, une part considérable des dépenses sera consacrée au volet technique (soit 33.741.361.284 francs CFA. Ce qui correspondra à 63.65% des dépenses totales.
En fin, le PCA dira que la CANAM entend relever un autre défi majeur qui est la mise en place d’un système de management de qualité en vue de la certification ISO 9001 version 2015.
Au titre de l’Exercice 2017, le Budget arrêté en recettes et en dépenses est de 53.011.500.000 francs CFA contre 42.096.295.010 francs en 2016 (soit une hausse budgétaire de 25.93%).

12e Conseil d’Administration de l’Agence Nationale d’Assistance Médicale
Le Budget annuel revu à la hausse de 9,20% en 2017

L’ANAM a tenu, le jeudi 9 février dernier, à la Maison des Ainés de Bamako, les travaux de la 12e session de son Conseil d’Administration. La cérémonie d’ouverture était présidée par le Secrétaire Général du Ministère de la Solidarité et de l’Action sociale, Samba Ahmadou Baby, assisté du D.G. de l’ANAM, Dr Amadou Traoré.
Au cours de cette autre session, les Administrateurs ont examiné le Rapport d’exécution et l’état de réalisation des activités du Budget 2016 et ont défini le projet du Budget et programme d’activités 2017.
A l’issue de leurs travaux, les Administrateurs ont arrêté le projet du Budget 2017 dont le programme d’activités a été équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 2.836.230.211 FRANCS CFA. Il a été revu en hausse de 9,20%, comparé aux 2.596.537.288 francs CFA pour l’Exercice 2016.
Ce Budget, une fois adopté, permettra d’améliorer la qualité des soins administrés aux bénéficiaires du Régime d’Assistance Médicale (RAMED), l’immatriculation à ce régime de 150.000 nouveaux bénéficiaires et la prise en charge médicale gratuite de 25.000 nouveaux bénéficiaires, sans compter les éventuels blessés des conflits armés et des catastrophes naturelles.
«La Direction Générale de l’Agence Nationale d’Assistance Médicale (ANAM) a assuré la prise en charge médicale des blessés de l’attaque perpétrée le 18 janvier dernier au camp du Mécanisme opérationnel de coordination (MOC) au niveau de tous les établissements sanitaires d’accueil du pays», a-t-il illustré.

13e Conseil d’Administration du CENOU
Une diminution budgétaire de 1,14%
La salle de conférence du Centre National des Œuvres Universitaires a abrité, le jeudi 16 février 2017, les travaux de son 13e CA.
Placé sous la haute présidence du Dr Issa Baradji, conseiller technique au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, venu représenter sa Ministre, le conseil a examiné le programme d’activités, le Budget et les perspectives de l’année 2017.
Cette réunion annuelle des Administrateurs a aussi mobilisé l’équipe dirigeante du CENOU avec, à sa tête, Abdoulaye Bah. Tous les acteurs impliqués dans l’amélioration des conditions de vie et d’études du monde universitaire y étaient présents.
En ce qui concerne le Budget 2017, il est estimé à 22 milliards de nos francs et accuse une diminution de 11,04% par rapport à celui de l’année écoulée. Dr Baradji a rappelé par la même occasion quelques-unes des grandes réalisations de sa structure courant 2016. Ce sont, entre autres, l’amélioration constante du cadre de vie des Etudiants dans les secteurs du logement, de la santé, du transport ainsi que le paiement régulier des allocations financières qui engendraient jadis des grèves estudiantines.
Et le DG de se réjouir, en définitive, du bilan de l’année écoulée qu’il a jugé, somme toute, brillant dans le contexte actuel où le pays traverse une profonde crise sur tous les plans.
En guise de résultats chiffrés, les performances se traduisent par l’hébergement de 2240 Etudiants ; l’équipement de 480 chambres en matériels de literie ; l’enregistrement de 1845 Etudiants en consultation médicale ; le transport de 27.533 Etudiants vers les établissements académiques ; la dotation en trousseaux de 65.275 Etudiants et le paiement des Bourses pour 46.908 Etudiants.
Toutefois, pour renforcer les mécanismes de gestion et la capacité opérationnelle du CENOU, il a été rassuré devant les acteurs que la barre sera redressée avec la relecture des textes avant de plaider pour des débats fructueux afin de répondre aux aspirations des bénéficiaires des œuvres universitaires pour l’année 2017.
Il en est ressorti en tout cas une allocation budgétaire de plus d’une bonne vingtaine de milliards que le Directeur Général Abdoulaye Bah a promis de consacrer essentiellement aux trousseaux et Bourses d’Etudes et le restant au fonctionnement et à l’entretien des campus universitaires, le transport des Etudiants, la santé et le sport.
Par-delà des axes prioritaires, la diligence dans le paiement des Bourses et trousseaux, qui sont le plus souvent à l’origine des grèves estudiantines, vont figurer en bonne place parmi les préoccupations de 2017.
Ajouté à cela l’ouverture du complexe universitaire de Kabala qui doit, en principe, résoudre la quasi-totalité des problèmes de logement des Etudiants (4080 lits) et d’infrastructures (amphithéâtres et salles de classe), l’espoir d’une année académique non perturbée est envisageable. C’est, du moins, l’ardent souhait estimé par Abdoulaye Bah, qui a renouvelé sa détermination et celle du CENOU à bien conduire les orientations issues de cette 13e session ordinaire du CA du CENOU.
Rassemblés par Sinaly M DAOU

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here