‘‘Malitelda’’, un mois après déguerpissement : Moins de vol mais regain de violence !

C’est dans une partie de la cour du carrefour des jeunes que quelques déguerpis de ‘‘Malitelda’’ se sont installés avec le concours du ministère de la jeunesse et de la construction citoyenne. Beaucoup d’entre eux ont trouvé refuge ailleurs tant disque d’autres qui n’ont pas pu s’y installer, passent la journée à faire leurs ‘‘business’’ dans les environnants du carrefour des jeunes.
ET c’est comme ça depuis le 6 février dernier, date à laquelle les déguerpis de ‘‘Malitelda’’ ont occupé cette partie de la cour du carrefour des jeunes ne pouvant abriter qu’environ une centaine d’étalagistes. L’atmosphère y est calme, du silence parfois , mais aussi de la violence des fois. De la date du 6 au 23 février, 3 cas de violence se sont produits à ‘‘Malitelda’’.
L e premier cas, nous indique-t-on, a concerné deux vendeurs de téléphones fraichement installés dans la cour du carrefour des jeunes. A la suite d’une dispute l’un poignarde l’autre. La victime, 34 ans, rendit l’âme quelques minutes après son admission à l’hôpital. L’auteur du crime d’origine sénégalaise médite son sort à la maison d’arrêt après plusieurs jours d’analyses sur son état physique. II ne jouerait pas de toutes ses facultés mentales d’après certaines sources.
L e 2ème cas est une tentative de vol sur un passant. L’auteur, un jeune de 17 ans déambulant pendant toute la journée aux alentours du carrefour des jeunes, a voulu ‘‘piquer’’ dans une voiture momentanément stationnée. Il sera pris en flagrant délit et n’aura la vie sauve que grâce à l’intervention des forces de l’ordre.
Le 3ème cas récent de violence à ‘‘Malitelda’’ s’est produit le jeudi 23 février, toujours aux alentours du carrefour des jeunes. Un jeune homme venu pour récupérer son téléphone, tombe par malheur sur une dispute entre un apprenti ‘‘SOTRAMA’’ et celui à qui il avait donné son appareil pour réparation. Il s’appropria de la dispute et voulut ‘‘corriger’’ l’apprenti SOTRAMA en l’intimidant de quitter vite les lieux. Malheur ! L’apprenti chauffeur qui portait une arme blanche sur lui, tenta d’agresser avec son nouveau et improvisé adversaire. Ce dernier, bravoure aidant, parvint à ‘‘maitriser’’ l’apprenti chauffeur qui sera blessé par sa propre arme à la suite d’une fausse manœuvre. Plus de panique que de mal. Le blessé est hospitalisé, sa vie n’est pas en danger, son adversaire était en garde avant sa présentation à un juge qui va trancher sur cette situation complexe.
Si les cas de violence de genre ont augmenté ces derniers temps à ‘‘Malitelda’’, il est à noter que des cas de vol sur ces lieux ont largement diminué depuis l’opération de déguerpissement. Du moins, c’est ce que cette source policière du 1er arrondissement nous rapporte : ‘‘ Maintenant nous recevons très peu de plainte pour vol à ‘‘Malitelda’’, se félicite-on 1er arrondissement de police.
Les occupants de ‘‘Malitelda’’ ont été déguerpis le 24 janvier 2017, soit un mois déjà !
Djibi Samaké

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here