Propreté de la ville de Bamako : Des journées de salubrité lancées dans les 6 Communes du District

120

Sous peu Bamako retrouvera son lustre d’antan. En effet, la mairie du District, avec le parrainage de Mme Kéita Aminata Maïga (épouse du Président IBK) vient de doter des associations des six communes du district de Bamako de kits d’assainissement pour aller à l’assaut des ordures de Bamako. La cérémonie de lancement de ces journées de salubrité s’est tenue le vendredi 17 février 2017 à la mairie du district de Bamako sous la présidence de la ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable représentée par Mme Gologo Aminata Diarra, en présence du gouverneur de Bamako, Mme Sacko Ami Kane, du maire du District et des communes devant une foule nombreuse.

Si l’on en croit le premier responsable de la mairie du district, organisateur de ces journées d’assainissement, l’insalubrité dans la ville de Bamako ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir. En effet, la mairie du District, sous le parrainage de la Première Dame, Mme Kéïta Aminata Maïga, a doté des associations des six communes du district de kits d’assainissement composés de brouettes, pelles, balais, dabas, gants, cache-nez, etc. Durant toute l’année 2017, ces associations vont aller à l’assaut des ordures des communes du District. C’est pour pérenniser les actions de salubrité entamées en vue du Sommet Afrique/France les 13 et 14 janvier 2017 à Bamako dont l’une des clés de la réussite pour le District a été la propreté de la ville de Bamako grâce à l’Etat, la collectivité et la société civile.

En charge de l’assainissement à travers la collecte, l’acheminement et le traitement des déchets, la mairie du district de Bamako s’est félicitée de cette mobilisation sociale qui a rendu Bamako propre. Raison pour laquelle, à travers les activités d’assainissement des journées de salubrité, la mairie du District entend mettre en place un système d’assainissement basé sur la mobilisation sociale durant les douze mois de l’année 2017, à la suite des actions de salubrité posées par le Comité national d’organisation du Sommet Afrique/France. L’objectif étant de pérenniser la propreté du district de Bamako en impliquant fortement la société civile, en complément des actions des services propres de la collectivité.

Une activité d’assainissement par trimestre

Les activités d’assainissement sont repartis comme suit : les 18 et 19 février 2017 dans les six communes et dans les marchés ; les 19, 20 et 21 mai 2017 dans les six communes et dans les marchés ; les 18, 19 et 20 août 2017 dans les six communes et dans les marchés ; les 17, 18 et 19 novembre 2017 dans les six communes et dans les marchés. La durée du projet est d’un an à raison d’une activité par trimestre.

7 500 personnes à l’assaut des ordures

Initiateur du projet, le maire du district de Bamako, Adama Sangaré, dira que l’organisation du Sommet Afrique/France a rendu Bamako propre, faisant ressortir l’image de ses atouts attractifs de capitale sous régionale. “Cette propreté de Bamako participera au recul des maladies liées à l’insalubrité et apportera de la croissance économique nécessaire à l’épanouissement de la population. Tels sont les enjeux et les défis que le Conseil du district a notifié dans sa vision prospective “Bamako Horizon 2030″.

Perçu comme un levier de développement, cet exemple particulier de mobilisation sociale pour l’assainissement lors du Sommet Afrique/France sonne comme une opportunité pour les élus et pour les habitants de Bamako. Tout se passe comme s’il nous disait qu’il est désormais possible de voir Bamako la coquette. Nous avons voulu y croire. C’est pourquoi, le district de Bamako a décidé de mettre en place un système d’assainissement basé sur cette mobilisation sociale durant les douze mois de l’année 2017. Il voudrait le faire avec les 6 communes du District, les associations des commerçants détaillants, les transporteurs, les religieux, les Ong et les familles”, a-t-il expliqué. L’opération mobilisera près de 7 500 personnes en deux jours pour nettoyer les grandes artères, les espaces publics, les mosquées et les bâtiments administratifs.

Nécessité d’un dépôt final à Bamako

Le maire du District a rappelé les actions de Mme la ministre de l’Environnement et de l’Assainissement qui a initié un concours de la Commune la plus propre. Il a tenu à préciser que la mobilisation sociale pour l’assainissement participe à la phase de sensibilisation et de mobilisation des populations. “Ensemble, si nous nous donnons la main, nous saurons supporter le fardeau de la salubrité de Bamako “, a-t-il dit, avant de regretter le fait que cela fait dix ans que le district de Bamako continue à courir derrière une décharge finale. “Il est bien de nettoyer les dépôts de transit, mais pour aller déposer ces ordures où ?”, s’est-il interrogé, avant de répondre qu’il faut un dépôt final à Bamako pour évacuer les ordures des dépôts de transit.

La représentante de la ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Gologo Aminata Diarra, affirmera que dans le cadre de l’assainissement, aucune initiative n’est de trop pour que Bamako retrouve son lustre d’antan pour l’amélioration de la qualité du cadre de vie des populations du district. “Un meilleur accès à l’assainissement doit être accompagné par une éducation efficace à l’hygiène et un bon plan de communication, facteurs déterminant dans l’amélioration de la santé, la qualité de vie et l’accroissement des opportunités pour l’éducation, l’emploi, en particulier pour les femmes et les enfants.

Le succès de ces journées de salubrité passe par l’adhésion et l’implication de nous tous. Malgré les nombreux défis auxquels vous serez confrontés dans la conduite de ces journées, je demeure convaincue qu’aucun sacrifice n’est de trop quand il s’agit de la qualité du cadre de vie de nos populations”, a-t-elle indiqué.

La cérémonie a pris fin par la remise des kits aux différents bénéficiaires. Vivement donc Bamako ville propre !

Siaka Doumbia

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here