Zone II de l’ACNOA : Vers un partenariat avec le Comité olympique américain pour relever les performances de nos athlètes

49

Depuis 10 ans, l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (Acnoa) et le Comité olympique des Etats Unis tissent de très bons rapports en vue de développer le sport africain. C’est ce qui explique la visite à Bamako de deux émissaires du Comité Olympique Américain, le week-end dernier, en vue de renforcer ce partenariat avec la Zone II de l’Acnoa dirigée par notre compatriote Habib Sissoko, président du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm). Désormais, le CNO américain est prêt à apporter son soutien aux comités nationaux de la zone à travers l’octroi de bourses d’études et de formation pour les athlètes, les entraîneurs et les dirigeants sportifs.  

En marge de la 3ème Assemblée générale ordinaire de la Zone II de l’Acnoa tenue le 18 février dernier, une délégation du Comité olympique Américain était à Bamako pour une séance de travail en vue d’un futur partenariat. Il s’agit de Dragomie Gioroslan, directeur des relations internationales et Leonardo Abbey, directeur des relations avec les comités olympiques.

C’est dans ce cadre que le président de la Zone II de l’Acnoa, Habib Sissoko et les émissaires du Comité olympique des Usa ont échangé avec la presse.

D’entrée de jeu, le président de la Zone II de l’Acnoa, Habib Sissoko, a été très clair : “La visite des émissaires du Comité olympique des Etats Unis au Mali n’est pas pour faire la campagne pour l’organisation des Jeux Olympiques 2024 à Los Angeles. C’est pourquoi, ils n’ont pas rencontré les autorités maliennes afin d’éviter les interprétations. En réalité, nous avons de vielles relations avec eux. Quand ils ont appris que nous devons tenir notre Assemblée générale,  ils ont décidé de venir nous rencontrer  pour voir ce qu’ils peuvent faire pour la Zone II en termes de formation, de préparation de nos  athlètes et des administrateurs. Ils ont déjà un contrat depuis 10 avec l’Acnoa. Si aujourd’hui l’Afrique a fait un grand progrès  aux Jeux olympiques 2016 avec un record de médailles, c’est grâce à cette coopération”. Prenant la parole, Dragomie Giroslan était visiblement très heureux de sa visite au Mali pour rencontrer les responsables de la Zone II de l’Acnoa. “C’est un grand honneur pour nous de venir au Mali pour échanger avec les responsables de la Zone II, l’une des plus actives zones de l’Acnoa. Permettez-moi d’exprimer ma gratitude et ma satisfaction d’être  ici avec le président Habib Sissoko et mon autre cher ami Seydina Omar Diagne, secrétaire général de la Zone II“, dira-t-il. Avant de préciser, à son tour : “Nous ne sommes ici dans aucune campagne, mais pour partager notre vision pour le développement du sport africain. Nous avons eu une discussion très fructueuse sur les conditions du sport au niveau de la Zone II. Nous avons fait aussi une analyse de la situation sportive dans cette zone. Avec une très grande satisfaction, nous pouvons dire que l’Afrique progresse dans le sport. La preuve est que sur la scène olympique, les athlètes africains ont gagné 34 médailles  aux J.O de Londres en 2012.  Et tout récemment en 2016 à Rio, ils ont remporté 45 médailles. C’est un grand progrès. Cela prouve que l’Afrique a un potentiel extraordinaire”.

Aux dires du directeur des relations internationales du Comité olympique américain, la continuité est un facteur de progrès : “C’est pourquoi, nous avons engagé une discussion des possibilités de créer des programmes de développement. Je suis convaincu que ce dialogue va continuer car il est temps de designer des programmes concrets pour le bénéfice  du sport  en Zone II. Parmi les programmes sur lesquels nous avons discutés, il y a la formation pour les cadres et les athlètes. Il s’agit de créer pour eux un cadre pour la réalisation des performances de haut niveau. Nous avons également évoqué des programmes pour générer des ressources pour l’activité sportive”.

Il est nécessaire de rappeler que l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (Acnoa) dirigée par le Général l’Intendant Lassana Palenfo et le Comité olympique des Etats Unis dirigé par Larry Probst célèbrent aujourd’hui les 10 ans de leur partenariat en faveur du développement du sport africain. C’est en 2007 que ce partenariat novateur a officiellement démarré en vue de développer le sport sur l’ensemble du continent africain. “Depuis 2007, le Comité olympique américain soutient fièrement l’Acnoa et d’autres organisations sportives africains dans différents projets passionnants. Il s’agit d’un partenariat enrichissant pour tous” précise le secrétaire général de la Zone II, Seydina Diagne.

Les 10 ans de ce partenariat ont été marqués par la formation d’entraîneurs, des dons d’équipements ainsi que le soutien aux Jeux olympiques. Pour la petite histoire, 49 entraîneurs de 25 pays ont suivi avec succès le Programme international de certification des entraîneurs. C’est le fruit de la collaboration entre le Comité olympique américain, la Solidarité olympique et l’Université du Delaware. Il s’agit de fournir aux entraîneurs les clés pour renforcer leurs capacités en vue de développer le sport.

Il faut aussi préciser que le Comité olympique des Etats Unis a également travaillé main dans la main avec l’Acnoa et le Comité d’organisation des Jeux Africains de la Jeunesse 2014 à Gaborone, au Botswana.

S’agissant des études et des bourses d’études pour les athlètes, le Comité olympique américain a distribué plusieurs bourses aux athlètes africains en partenariat avec la Solidarité olympique. Cela afin qu’ils puissent se qualifier et se préparer pour les Jeux olympiques de Pékin 2008, Londres 2012 et Rio 2016. Le Centre américain d’entraînement olympique a également ouvert ses portes aux équipes de boxe, de gymnastique et de lutte du Comité olympique algérien pour les Jeux olympiques de Rio en 2016.   En tout cas, le président du Comité olympique des Etats Unis, Larry Probst, est aujourd’hui très fier du partenariat avec l’Acnoa. Nous sommes convaincus que les athlètes et entraîneurs africains et américains doivent saisir toutes les occasions de travailler ensemble car la collaboration internationale est une source d’enrichissement pour tous. Nous avons accompli de grandes choses ensemble depuis 10 ans, mais nous avons le potentiel d’en faire bien plus encore. Nous sommes déterminés à approfondir notre collaboration avec l’Acnoa et à renforcer notre rôle dans le développement du sport africain, du niveau local au niveau professionnel” dira-t-il, dans un document célébrant les 10 ans du partenariat entre le Comité olympique américain et l’Acnoa.

Pour conclure, il précisera : “Nous avons hâte d’apporter toute notre aide au programme de l’Acnoa en vue des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Qu’il s’agisse de partager les meilleures pratiques d’entraînement ou d’ouvrir les portes des centres olympiques d’entraînement aux Etats Unis, notre Comité souhaite tout faire pour aider les athlètes africains à briller sur la scène mondiale des Jeux Olympiques”.

  A.B. HAÏDARA

 

 Des médailles d’honneur offertes au ministre Poulo et à certains dirigeants

 

Zone II de l’ACNOA :  Vers un partenariat avec le Comité olympique américain pour relever les performances de nos athlètes
Habib Sissoko remettant une distinctio à l’émissaire du comité olympique américain

Le président de la Zone II de l’Acnoa, Habib Sissoko, a profité de la cérémonie d’ouverture de cette Assemblée générale ordinaire pour exprimer sa reconnaissance à certaines personnalités dont le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, avec notamment la remise de médailles d’honneur. C’est avec beaucoup de fierté que le ministre Poulo a reçu cette distinction des mains du Président Habib Sissoko. Cela prouve la bonne collaboration entre le département des Sports et la Zone II, à travers le Comité national olympique et sportif du Mali. Cela passe par l’octroi et l’équipement du siège de la Zone II à Bamako ainsi que la prise en charge de la permanence par le gouvernement malien à travers un protocole d’accord, signé il y a quelques mois.

Le président du Comité national olympique de la Guinée Conakry, Nabi Camara, le président du Comité national olympique de la Mauritanie, Mah Mohamed Mahmoud, et le représentant du Comité national américain, Leornardo Abbey, ont été tous été honorés par cette distinction.                                                                                                                                                                                        A.B. HAÏDARA

 

 

 


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here