DESENGORGEMENT de la maison D’arret de Bamako Bientôt une nouvelle maison carcérale à Souban

46

Le Conseil des Ministres du mercredi dernier a adopté, en sa séance plénière, un projet de décret portant approbation du marché relatif aux travaux de construction et d’équipement de la nouvelle maison d’arrêt de Bamako à Souban (Koulikoro).

Sous la présidence du Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta, le Conseil des Ministres du mercredi 22 février 2017 s’est penché sur les conditions de détention et d’hygiène des prisonniers dans la Grande Maison d’Arrêt de Bamako. Pour répondre à ces besoins cruciaux d’améliorer les conditions de détention et d’hygiène des prisonniers, le Gouvernement a adopté un décret relatif à la construction et à l’équipement d’une nouvelle Maison d’arrêt à Souban, Région de Koulikoro. Cela, dans le but de désengorger celle de Bamako-Coura en réduisant le nombre de détenus actuels devenu pléthorique.
Le marché relatif aux travaux de construction et d’équipement de la nouvelle maison d’arrêt de Bamako à Souban (Koulikoro) est conclu entre le Gouvernement du Mali malien et l’Entreprise et Commerce général Fodé COULIBALY (ECGF) pour un montant de 8 milliards 897 millions 832 mille 659 francs CFA (toutes taxes comprises) et pour un délai d’exécution des travaux de 24 mois.
Les travaux du marché comprennent, notamment, un bâtiment principal (R+2), un bloc administratif, des cellules avec les commodités requises, une salle polyvalente, une bibliothèque, une école de formation, une infirmerie, une salle de prières et des terrains de Sport.
Au passage, il faut souligner que l’adoption de ce projet de décret pour la construction de la maison carcérale de Koulikoro s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique nationale des Droits de l’Homme. Aussi, ce projet contribuera, à cet effet, à l’humanisation des conditions de détention en milieu carcéral.
Par ailleurs, précisons que le financement pour la réalisation de cette deuxième maison de détention de Souban, dans la Région de Koulikoro, est entièrement assuré par le Budget national.
Amara BATHILY

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here