Le MOC reprend On y croit !

35

Freinée par les attaques terroristes du 15 janvier 2017, le Mécanisme opérationnel de Coordination a redémarré. Chose qui a fait renaitre de l’espoir en la France et les populations maliennes pour une sortie de crise.

Pour une sortie définitive de la crise, notre pays bénéficie de la solidarité de la communauté internationale comme en atteste les propos du Ministre français de la Défense. Dans sa tournée d’adieu aux pays du Sahel, Jean Ives le Drian s’est entretenu avec IBK au Palais de Koulouba. Le Diplomate français a reconnu les efforts du gouvernement malien à ramener la paix au Mali. «Le Mali est sur le bon chemin pour le retour de la paix définitive. Cela est à l’honneur du Président de la République IBK déterminé à rétablir la stabilité au pays. Le redémarrage des patrouilles mixtes avec le Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) à Gao est la preuve de ce retour de la paix», a déclaré le Ministre français de la Défense.
Il réitère l’accompagnement de la France au Mali pour sortir définitivement de cette crise sécuritaire qui sape les efforts de développement de ses dirigeants.
A propos du redémarrage du MOC, les populations de Gao expriment leur satisfaction de voir cette opération reprendre. Lors du passage des soldats issus des FAMA, de la CMA et de la Plateforme, les Habitants de Gao ont exprimé un ouf de soulagement. Car, ils voient en cette opération la voie qui mène sûrement vers la paix.
«La survenue de l’attaque du Camp MOC de Gao avait jeté un discrédit sur le processus de paix au Mali. Car, tout le monde avait perdu espoir par rapport à une sortie de crise. Aujourd’hui, ce redémarrage fait renaitre l’espoir perdu, d’où notre reconnaissance à l’endroit des autorités maliennes pour leur patience», s’exprimait ainsi un Habitant de Gao au vu de passage des véhicules du MOC.
«Maintenant que le MOC a démarré, place à l’espoir. Soldats gouvernementaux, de la CMA et de la Plateforme s’engagent sur la voie de la paix en mettant en place des patrouilles mixtes en vue de vaincre les terroristes. C’est le signe que le Mali est sur la voie de la réconciliation nationale avec tous ses fils», a renchéri un autre.
Le redémarrage des patrouilles mixtes est senti comme un coup libérateur pour la plupart des Maliens soucieux de voir le bout du tunnel de la crise actuelle. «C’est le meilleur moyen de gérer convenablement l’ensemble du processus de paix et de finir avec cette crise», affirment certains observateurs avertis qui partagent la vision des autorités.
Cependant, tous émettent un seul souhait : celui de doter les soldats du MOC des moyens adéquats pour mieux combattre l’ennemi. Un souhait que doit faire sien le gouvernement malien en vue de tourner définitivement cette douloureuse page de longue crise qu’a connu notre pays.
Ambaba de Dissongo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here