Agences de développement régional (ADR) : « Le développement national ne saurait être une réussite que quand le développement local et régional est réussi », Dixit le P.M. Modibo Keita

32

Le Centre de Formation des Collectivités Territoriales (C.F.C.T) a abrité, le jeudi 23 février dernier, la deuxième Conférence annuelle des Agences de Développement Régional (ADR). Placée sous la présidence du Premier ministre, Modibo Keïta, la conférence avait pour objectif général de réaffirmer et d’afficher la volonté du Gouvernement d’approfondir la décentralisation.
Une année après la tenue de la première Conférence annuelle des Agences de Développement Régional, les acteurs se sont retrouvés pour la deuxième fois. L’objectif fondamental selon les administrateurs était d’approfondir la Décentralisation au Mali.
Elle intervient dans un contexte où les Agences de Développement Régional sont opérationnelles dans toutes les Régions du Mali et dans le District de Bamako.
La 2e Conférence annuelle fut l’occasion pour les Directeurs Généraux et les Présidents des Conseils d’Administration de faire l’état des lieux des ADR et de partager avec les acteurs les initiatives et actions envisagées pour donner un réel élan aux Agences dans l’appui aux collectivités territoriales.
Ainsi au cours de la 2ème conférence annuelle, les participants ont eu à examiner l’état d’exécution des programmes d’activités et des budgets 2016 ; les programmes d’activités et les budgets 2017 des ADR et de formuler des recommandations pour améliorer l’efficacité et la pertinence des interventions
Bilan des activités 2016 et les perspectives
Concernant les activités réalisées, le Président des Conseils régionaux, Siaka Dembélé a indiqué que les ADR sont implantées aujourd’hui dans les 8 régions et le district de Bamako et qu’elles sont toutes dotées de ressources humaines, matérielles et financières pour leur installation et la mise en œuvre de leurs activités.
Les ADR ont aussi enregistré des avancées en réalisant des activités comme l’adoption des textes de création, l’organisation et le fonctionnement des ADR ; la mise en place des conseils d’administration et le recrutement des Directeurs généraux.
En perspective, les ADR comptent opérationnaliser le logiciel de gestion intégrée pour améliorer leur capacité de gestion opérationnelle, administrative et financière ; réaliser un audit de fonctionnement et de contrôle interne dans chaque ADR et créer des agences dans les régions de Taoudéni et de Ménaka.
Pour le Premier ministre Modibo Keita, le renforcement des capacités des régions est un moyen prioritaire pour approfondir la décentralisation au Mali. « La création des ADR procède de la volonté du gouvernement de créer dans chaque région, une Agence de développement régionale, avec un portefeuille d’actions et des partenaires stratégiques pour assurer la pérennité de l’appui à la maitrise d’ouvrage des collectivités territoriales.
Le chef du gouvernement a ajouté que « le développement national ne saurait être une réussite que quand le développement local et régional est réussi », a-t-il rappelé.
Mountaga DIAKITE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here