Cérémonie de présentation des vœux du CNID à la presse : Tirer des enseignements des élections de 2016

40

La traditionnelle cérémonie de présentation de vœux du parti CNID à la presse nationale a eu lieu le vendredi 24 février à la Maison de la presse. Occasion pour le 1er responsable du parti du soleil levant de faire un large tour d’horizon de l’actualité du parti et du pays.

 En tant que Ministre de la communication en charge de la presse, Me Tall a naturellement commencé son adresse par un état des lieux du quotidien des médias au Mali. Selon lui certains facteurs permettent de garder l’espoir d’une presse dont la promotion est une préoccupation des plus hautes autorités. Il a cité entre autres : l’augmentation sensible de l’aide à la presse et l’opérationnalisation de la Haute Autorité de la Communication HAC. En ce qui concerne le cas de Birama Touré qui peine tous, Me Tall a souligné que les investigations continuent pour faire la lumière sur cette affaire, même si elles ne sont pas faciles.

CONDAMNATION FERME DU TERRORISME

Pour le président du CNID, en 2016 et en début 2017, le Mali a payé un lourd tribut au terrorisme. « Nous avons tous encore à l’esprit l’attentat suicide de Gao qui a endeuillé, il y a un mois environ, la célébration de la création de notre Armée. D’autres attentats avaient eu lieu avant. Beaucoup d’autres ont été déjoués » a martelé Me Tall.

A ses dires, les ennemis du Mali et de la paix voulaient coûte que coûte empêcher les patrouilles mixtes qui scellent la réconciliation entre frères qui s’affrontaient il n’y a pas si longtemps. La manœuvre, fort heureusement a été mise en échec et les patrouilles ont repris à Gao.

L’Etat de la mise en œuvre de l’accord

Conformément à la devise du CNID FYT est « Rassembler pour construire ».Le conférencier s’est arrêté quelques instants sur l’état de mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation dans notre Pays. Pour lui cet Accord a été signé parce que précisément notre pays connaissait des difficultés. « Nul n’a pensé ou dit que sa mise en œuvre, qui engage les parties signataires et la médiation serait une partie de plaisir.
Mais, chacun doit, sans calcul et sans surenchère, contribuer à sa mise en œuvre. J’en appelle à l’esprit de responsabilité de tous les partis politiques et de toutes les organisations de la société civile pour ce faire » a souligné Me Tall

La conférence d’entente : un vecteur qui mène vers la paix et la réconciliation

En prélude à la tenue bientôt de la Conférence d’entente nationale dont l’organisation est confiée au Médiateur de la république Baba Hakib HAIDATA respecté de tous,  conformément à l’Accord pour la paix et la réconciliation, pour Me Tall cette conférence doit permettre un débat approfondi entre les composantes de la Nation malienne sur les causes profondes de la crise qui a secoué le Nord. Pour couper court à toutes les rumeurs, Il a souligné qu’il ne s’agit pas de remettre en cause les institutions de notre pays dont la légitimité n’est contestée par personne. « Cette conférence d’entente nationale ne saurait être considérée ou qualifiée de conférence (re)fondatrice qui n’a lieu qu’en cas de rupture de l’ordre constitutionnelle ou de contestation des élections donc de la légitimité du pouvoir.

La finalité de cette Conférence étant l’élaboration d’une Charte pour la paix, l’unité et la réconciliation nationale, le CNID-FYT ne comprend pas les réserves formulées par l’Opposition quant à sa tenue.

C’est pourquoi nous en appelons solennellement toutes les filles et tous les fils de notre Pays à contribuer à la réussite de ce rendez-vous important » a laissé entendre Me Tall pour conclure ce chapitre.

LA VIE DU PARTI

Profitant de la célébration des 25 ans du parti qui s’est déroulée le 25 mai 2016, le CNID FYT avait fait le point et rappeler les grands moments du Mouvement Démocratique dans notre Pays auquel il tient tant. Il s’agissait pour les militants et militantes du parti du soleil levant de réaffirmer leur appartenance à la mouvance présidentielle.

Selon le 1er responsable du CNID, un regard rétrospectif permet de cerner la convergence de points de vue et d’actions entre le RPM et le CNID de Espoir 2002 au cadre de concertation pour la sortie de crise pendant la transition de 2012-2013 jusqu’à la CMP.

Concernant le bilan de  l’organisation des élections communales dans notre pays en 2016, il a souligné que beaucoup d’enseignements sont à tirer de ces élections dont les efforts à faire pour renforcer la sincérité du vote face à l’achat à ciel ouvert des consciences et le risque mortel de l’émiettement des forces politiques. Sur ce registre, Me Tall a souligné  un recul quasi général de tous les partis politiques dont le CNID.

LE SUCCES DES SOMMETS

Concernant le 27ème Sommet Afrique-France et celui du G5 Sahel, Me n’a pas caché sa satisfaction sur toute la ligne. A ses dires, le sommet France – Afrique était une excellente opportunité pour le Mali de redorer son image en termes de fréquentation. Il était aussi un énorme défi pour tout le peuple malien. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, en acceptant l’honneur d’accueillir le Sommet au Mali, comptait sans aucun doute d’abord sur le peuple malien, son génie créateur, sa tradition d’hospitalité. Et au sortir du sommet, avec des appréciations unanimes, nous pouvons dire aujourd’hui, sans aucun doute, que le peuple malien a relevé le défi.

Et vous, femmes et hommes de presse, y avez pleinement joué votre rôle. Permettez-moi de vous en féliciter et de vous en remercier vivement.

Lamine Diallo

 L’Espion


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here